Elle n'a pas très envie ce soir

il y a
3 min
125
lectures
24

écrit des textes courts, des nouvelles, quelques poèmes le cas échéant en 17 syllabes, voire une pièce de théâtre comique. N'allez pas confondre avec J.M. Erre, auteur de Prenez soin du chien  [+]

Elle n’a pas très envie ce soir, et ce n’est pas la première fois. Elle me fait le coup presque tous les dimanches soir ; la fatigue de la journée certainement. Il faut dire que les dimanches midi chez mes parents la mettent à cran. Mon père critique qu’elle ait un travail mal payé, quant à ma mère, elle n’est pas très adroite de lui expliquer encore et encore comme il est facile d’accommoder les restes de manière goûteuse. Et puis il y a mes sœurs, qui ont l’art de lui donner des complexes bien réels. Sylvie se prélasse sur son transat, vêtue d’un short blanc riquiqui. Elisabeth nous fait un défilé de hauts de maillots de bain extrêmement échancrés. Quant à Pétunia, collée à James, les mains ostensiblement fourrées dans les poches du bermuda moulant de ce dernier, elle gémit rien qu’avec ses yeux noisette, et ça exaspère ma Linda. C’est en fait tous les dimanches la même comédie. On nous renvoie à la morosité de notre vie de couple, comme si la perspective de retourner au travail le lendemain n’était pas suffisante.
Ma Linda est guichetière dans une banque, dont je ne citerai pas le nom. Comble de malchance, c’est dans le seul groupe bancaire qui ouvre ses agences du lundi au samedi, pour se démarquer de la concurrence. Ma Linda doit faire 45 ou 46 heures par semaine, payées 32. Aucun syndicat pour la défendre (nous ne sommes pas gens à payer une cotisation), et nous ne sommes pas procéduriers pour un sou. Nous ne savons même pas écrire correctement Conseil de prud’hommes... Alors oui, le dimanche est le bienvenu, et c’est pour se reposer ! Donc c’est cela que ma Linda veut faire en rentrant de chez mes parents, et finalement je la comprends. Aussi, je respecte qu’elle n’ait pas spécialement envie, et que ce soit récurrent. Comme elle me l’a souvent expliqué, elle préfère mettre à profit ce temps gagné, en faisant par exemple quelques mots fléchés force 2, ou bien en regardant des bêtises à la télévision. Dans le temps, il y avait 7 sur 7 à regarder, ou bien Maguy, selon qu’on mettait la Une ou la Deux (parfois, on regardait astucieusement une demi-heure d’Anne Sinclair, et ensuite Rosy Varte). Désormais, on a beau avoir 27 chaînes gratuites, il ne faut pas espérer trouver mieux que des émissions de propagande pour un zoo horriblement loin de chez nous (et sans doute très cher), ou des comédies de couples assis dans des canapés, avec Gérard Hernandez je crois. C’est drôle, il me semble que quand j’étais petit, je regardais ce comique dans L’académie des 9, mais je confonds peut-être avec Patrick Topaloff. Ma Mémé n’est plus là pour me dire.
Bien sûr, s’il fait orage, ce qui arrive assez souvent les dimanches soir (la chaleur accumulée toute la semaine sans doute), on n’allume pas la télé, par peur de la faire griller (c’est qu’elle coûte un joli prix). Dans ce cas, ma Linda préfère prendre un bain, avec des petites billes (de cire ?) multicolores, qui fondent et moussent dans l’eau chaude. Dans le temps, on mettait un peu d’O’Bao dans la baignoire lézardée, ça faisait pareil, et c’était moins onéreux.
Ce soir, rien de tout ça. Ma Linda a décidé d’utiliser ce laps de temps récupéré pour s’occuper de nos relevés de banque. Cocasse pour une guichetière, mais il faut bien le faire de temps en temps ! Alors elle met des croix sur nos relevés, et elle fait des boulettes avec les tickets de carte bleue correspondant aux opérations bancaires cochées. C’est un sacré travail même pour une spécialiste et le tas de boulettes prend une taille impressionnante. On les jettera dans la poubelle des déchets ménagers (celle des déchets ultimes, comme on dit en Espagne), car on ne veut pas mettre ces tickets dans la poubelle de recyclage : un voleur pourrait reconstituer notre numéro de carte bancaire, puisque je peux jurer que selon les tickets, les numéros remplacés par des « X » varient, et avec un peu d’astuce, ce dont les escrocs ne manquent pas, il serait facile d’avoir le numéro complet.
Tiens, ma Linda me dit qu’un débit de 35 euros ne correspond à aucun de nos tickets. La somme a été encaissée par « Aux délices de Djenna ». Je suis prié de faire appel à mes souvenirs : ça correspond auquel de mes achats, et pourquoi n’avais-je pas gardé le ticket de carte au juste ? Je n’en ai aucune idée, et ça part en dispute. Le panier en osier garni de belles coloquintes en tombe sur le carrelage. Comment en est-on arrivé là ?
Ah oui ! Tout ça parce qu’elle m’a dit, comme à peu près tous les dimanches soir : « Je n’ai pas très envie de faire la vaisselle ce soir, tu ne veux pas t’en charger s’il te plaît Damien ? »
24

Un petit mot pour l'auteur ? 29 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Eh bien, pas très soigneux ce couple là, car la vaisselle, du fait que le déjeuner avait lieu, comme tous les dimanches, chez les parents de madame, devait dater de la veille !
Image de Houda Belabd
Houda Belabd · il y a
Quel beau texte! La vérité, c'est que je l'ai lu dimanche soir mais je n'avais pas envie de le commenter :D
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Voilà pourquoi ! Très drôle. Tu pourrais même faire d'autres épisodes & les envoyer à Hernandez ! (PS : Topaloff portait des lunettes !)
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
je n avais pas vu venir la chute !! Super
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Chronique d'un petit ménage bien de chez nous. Je me suis bien marré. Espérons pour Damien que ce soit la seule chose dont elle n'a pas envie.
Faut pas croire, à La Rochelle "Aux délices de Sofia" n'a rien à voir avec un quelconque lieu de perdition. c'est juste un salon de thé et encore sans Geisha.

Image de J.M. Raynaud
J.M. Raynaud · il y a
je ne savais pas pour le commerce rochelais !
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Il est très sympa. Situé dans une avant-cour ombragée, il propose thé à la menthe et boisson arrangée du jour et bien d'autres choses.
Image de Ludmila Constant
Ludmila Constant · il y a
Et tout ça pour 35 euros? :-)
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Ah ben non ! Tu enlève le 3
Image de Meri Bastet
Meri Bastet · il y a
quand les petites choses bouffent la vie .. c'est bien exprimé
Image de Jo Kummer
Jo Kummer · il y a
Jo. fera la vaisselle et il n'y aura plus de problème!
Image de Mica Deau
Mica Deau · il y a
J'aime le texte, j'aime le ton et les détails, la chute aussi et donc bravo, merci du bon moment de lecture !
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
T'as pas de lave vaisselle ? Dans quel siècle tu vis ?

Vous aimerez aussi !