Devant la pharmacie

il y a
1 min
576
lectures
96
En compétition

Je veux écrire la vie : dire l'amour et la désespérance, les rires et les deuils, l'ironie du sort et le déchirement des départs, bien mélanger le tout jusqu'à perte totale de signification  [+]

Image de Été 2021
En sortant de chez le médecin, Clothilde passe à la pharmacie. Elle est encore fermée, trois personnes patientent déjà devant la porte, dans la poussière poudrée rose de juin.
Elle regarde sa montre : il n'est pas encore neuf heures. C'est toujours une sensation étrange lorsqu'on se lève très tôt le matin, l'impression de débarquer dans la journée des autres, qui commence à peine, avec déjà dans sa poche des minutes riches et des instants vécus, qu'ils ne pourront jamais rattraper. L'ivresse ténue d'avoir eu un accès privilégié à quelque chose d'essentiel, de gratuit, mais de méconnu : les toutes premières heures d'une journée ordinaire.
C'est juste une inflammation des cordes vocales, a dit le médecin. Clothilde n'a rien de grave, juste une démangeaison pénible, au fond de la gorge, un arrière-goût de sirop à la fraise médicale, et la culpabilité d'avoir volé, d'une manière ou d'une autre, cette journée buissonnière.
Au bord du trottoir, il y a un vieil homme, usé, vacillant, qu'elle imagine refuser par fierté la canne que ses enfants lui conseillent — tu aurais plus facile, papa... Il porte un chapeau démodé, qui voudrait étoffer un visage décoloré par les chimiothérapies. Son pantalon est bien repassé, il flotte un peu, sa veste dissimule des frissons de faiblesse. L'effort qu'il fait pour se tenir debout est perceptible à de brefs tressaillements, à une main qui se crispe soudain.
Enfin, le rideau de fer s'enroule. La pharmacienne déverrouille la porte, illumine les vitrines. Matériel orthopédique – nous n'avons plus de tests PCR – la saison des allergies — votre pharmacien à votre écoute.
Le vieil homme fait un pas vers Clothilde, tend une main tremblante vers la porte et dit :
— Je vous en prie, Madame.
Elle répond trop vite, par réflexe, sans réfléchir.
— Mais, non, voyons, Monsieur, vous étiez là avant moi !
Et à son visage qui se fige, à son lent mouvement résigné pour entrer dans l'officine, elle se rend compte qu'elle vient, par cette parole trop rapide, de lui enlever sa dernière occasion d'être, non plus un petit vieux fragile qui fait pitié, non plus un père âgé qui cause bien du souci, non plus un malade qui hante les couloirs de l'hôpital, mais un homme digne, debout, prévenant, fort. Un homme, enfin, tout simplement, qui cède sa place à une femme.
96

Un petit mot pour l'auteur ? 19 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Carl Pax
Carl Pax · il y a
Une chute qui met un pincement au coeur. Un réflexe malheureux pourtant compréhensible, il faut arriver à penser vite dans ces moments-là ! (et en plus il paraît que la courtoisie se perd de nos jours, le vieux monsieur en est l'un des derniers bastions peut-être)
Et je suis d'accord pour les instants riches des matins où on se lève tôt ! :)

Image de Nelson Monge
Nelson Monge · il y a
Une grande sensibilité dans ce texte qui se retrouve dans votre oeuvre que je découvre.
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Merci d'être venu me lire, Nelson.
Image de Mijo Nouméa
Mijo Nouméa · il y a
Une chute galante, courtoise qui rappelle que nos réactions , nos mots souvent par rapport à nous même, doivent être jaugés en fonction de l'autre. L'essentiel est dit dans un concentré d'émotions issues d'observations non-dites.
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Merci pour votre belle sensibilité.
Image de Norsk Fra Norge
Norsk Fra Norge · il y a
Tout simple et très fin. L'évocation du rapport à la maladie et à la vieillesse est intéressante.
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Un grand merci !
Image de Julien1965 Dos
Julien1965 Dos · il y a
Très belle chute, une chute en toute courtoisie...et qui fait grand bien !
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Merci de ce commentaire, Julien !
Image de Marie-Pierre Tachet
Marie-Pierre Tachet · il y a
Un plaisir de relire cette nouvelle qui montre tant se le dire !
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Merci pour votre enthousiasme !
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Un texte qui a beaucoup de "classe!"
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Merci 😊 Camille !
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Je reviens aimer ce texte que je trouve très touchant
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Je suis contente qu’il vous plaise !
Image de Franck Belton
Franck Belton · il y a
Tendre et élégant, une petite histoire qui fait du bien :)
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Merci de votre lecture Franck !

Vous aimerez aussi !