5
min

D'après ma Tante, "Les confidences touchantes de Fatoumata à son amie Marianne"

Image de Ababacar Diasse

Ababacar Diasse

472 lectures

90 voix

En compétition

Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés? Peut-être les deux. Je ne pouvais pas tout à fait comprendre ce qu'elle me disait, enfin, je me croyais plutôt dans un Pathé à regarder un film. Tellement, j’étais sidérée, je ne voulais pas en rester coi, la question est partie toute seule .
Moi : Attend, tu a été jeté dans une poubelle étant un bébé , comment tu sais tout ça ?

Fatoumata,

Je t'en dirai autant que j'en sais. Ce jour là, une voisine, en jetant leur poubelle, elle m' entendait crier dans le bac à poubelle situé devant notre maison à l'époque, se rapprochant petit à petit, le son de mes pleures de désarrois s'intensifiait de plus en plus, son instinct maternel l'avait sûrement guidé jusqu’à moi, pour me sortir de là où j'ai été abandonné, et coup du hasard elle me reconnaissait bien.
Elle a tout de suite couru chez nous pour prévenir ma grand-mère. Cette dernière s'affola et chercha de partout ma mère mais en vain, elle n'était plus dans les parages elle avait disparu. Pendant ce temps ma tante s'occupait de moi.
Tout le reste était à la recherche de ma mère, mais personne n'était sur sa piste.
Le lendemain mon oncle était obligé de partir à la police pour faire la déclaration d'usage concernant sa disparition, qui connait la procédure doit savoir que dans ce genre de cas il y a tout un protocole à suivre allant d'un constat, d'une convocation des plus proches et des derniers contacts en passant par une interrogatoire avant d'en arriver aux conclusions c'est à dire de trouver le ou les mobiles de cette disparition subite. Une enquête a été ouverte par la police.
Après quatre jours, personne, n'a retrouvé ma mère.
D’après ma tante, ma grand-mère était devenue incontrôlable pendant que ma mère avait disparu.
Au 6 ème jour de recherche, alors que tout le monde était triste et épuisé, ma tante, elle était convaincue que sa sœur se serait suicider car elle avait des problèmes, elle était dépressive et tout le temps en pleure. Ils avaient même commencer à parler de funérailles. Ce même jour, deux enquêteurs de police, sont passés chez ma grand-mère , tout le monde était dans la cour de la maison, quand soudain , ils entendirent, quelqu’un défonçait la porte qui n’était pas du tout fermée juste un coup de pousse pouvait l’ouvrir.
C’était ma mère qui était de retour, saine et sauve, sans blessure ni rien, mais ce qui faisait craindre, c’était son état , apparemment, elle était rentrée à la maison avec une coiffure bizarre, et sale comme si elle avait trainé sa tête dans du sable, avec ses vêtements déchirés.
Une apparence vraiment pitoyable disait ma tante.
Cette dernière m'a dit , dès qu’elle avait vu les circonstances dans lesquelles ma mère est rentrée à la maison ce jour là, elle a toute de suite compris que maman n'était pas à la hauteur de surmonter ses problèmes, ou plutôt, elle a succombé de son chagrin , visiblement , elle ne jouissait plus de toutes ses facultés mentales. Mais il fallait qu'on lui laisse du temps afin d'en avoir le cœur net.
Ma mère, maitrisée par les policiers, a essayé de se débattre, répétant sans cesse, cette phrase « Ousmane, ta fille je l'ai enfermé au dépôt de poubelles, elle est bien en sécurité, moi , je prendrai le prochain vol Air France pour la célébration de notre mariage ».
D’après ma tante, cette phrase, que ma mère répétait en boucle suffisait pour résoudre nos questionnements, et l'enquête policière. Car elle précisait bien qu'elle m' avait déposé à la poubelle, et sa disparition , c’était pour partir à la quête de mon père (Ousmane) qui est à l'origine de toute sa souffrance, de son chagrin et de sa plus grande déception, et pour finir sûrement de sa maladie aujourd’hui.
Marianne, pleurant , me coupe la parole, pour me demander.
- Il est où ton père ? Qu'est-ce que ta tante à propos de lui
-Personnellement, Je ne connais pas mon père, je ne l'ai jamais vu,
D’après ma tante, il m'a renié quand j'avais un an , et ça sera exactement l'une des raisons pour lesquelles , ma mère est devenue malade au point de vouloir se débarrasser de moi alors que j'avais juste un an et quelques mois, innocente, qui n'a pas demandé à venir dans ce monde si ce n'est la volonté du tout puissant.
Tout ce que je te racontes c'est ma tante qui m'en a fait part, apparemment, mon père, vit en Europe avec sa famille, mais lorsqu'il était au Sénégal, j'étais le fruit de leur amour, mais je suis un enfant né hors-mariage. Avant ma naissance, mon père avait obtenu son visa pour la France, il ne savait même pas que ma mère était enceinte de moi. Il l’a su au bout de 4 mois après son arrivée là-bas. Au début, il prenait bien soin de nous, il envoyait de l’argent régulièrement pour mes petits soins, il lui avait promis le mariage, tout ce qu'un homme puisse promettre de beau à une femme. Tout allait à merveille jusqu’au jour où, il a commencé à remettre en question la paternité du bébé, en quelque sorte ne pas assumer son acte en imposant des tests. D'après ma tante « c'est sûrement son intégration en Europe et l'amélioration de sa situation financière qui étaient à l'origine de toute cette folie». Ma mère ne prenait pas au sérieux toutes ces histoires de tests ADN, mais lui il insistait, ce qui va causer le déclic, d'où la tournure des événements de leur Idylle, ma mère restait réticente, en jouant avec ces émotions sous la confiance, au moment ou l'influence des proches de mon père avait déjà pris le dessus sur lui en l'incitant à exiger les tests pour s'assurer de la paternité. lls disaient que les femmes, ont souvent tendance à choisir le père de leur enfant par rapport à leur situation, et que lui, était le mieux placé parce qu’il vivait en Europe, une kyrielle de raisons qu'il donnait à ma mère.
Même si elle était déçue de la réaction de mon père qui n’avait pas tenu sa parole, ma mère avait fini par accepter de se soumettre à un test ADN, ne voulant, pas voir tout son investissement dans leur relation tombé à l'eau..
Maintenant qu'elle était d’accord, tout allait bien à nouveau, un brin d'espoir renaît du coté de ma mère, elle attendait encore et encore de voir son chéri, de se marier, elle disait à tout le monde les belles promesses que lui faisait mon père, limite, elle se vanter. D’après ma tante, ma mère l'aimait passionnément, d'un amour sincère qu'il n'est pas donné de trouver de nos jours à chaque coin de rue, elle en pleurait jour et nuit, quand il y avait mal entendu avec papa. . C’était vraiment le grand amour pour ma mère.
Les jours passés et le comportement de mon père vis à vis de ma mère ne cessait de s'empirer. D'après ma tante, il avait sûrement rencontré quelqu'un d'autre c'est pour ça que son attitude était instable . Il s'accrochait à des détails pour créer des problèmes tout le temps, mais ma mère de son côté s'accrochait encore à l'amour qu'elle lui vouait pour accepter les déboires de ce dernier. Les efforts que faisaient ma mère restaient vains. Car un bon jour il lui annonça son mariage, avec une française, sans pour autant donner des explications avant de demander à ma mère quand est ce qu'elle sera prête pour son fameux test ADN, comme si ce qu'il venait de dire ne suffisait pas. Sûrement une façon de se dédouaner de son acte et de son comportement irresponsable en insistant pour que ma mère l'éclaire sur sa lanterne, celle de prouver qu'il était réellement mon père biologique, à défaut il dégagerait toute responsabilité si ce n'était déjà fait.
Quelle cruauté!
Tout le monde est mauvais sur une histoire mal racontée, mais si mon père avait vraiment fait tout cela, je dirai plutôt qu'il est le père du mal et de la méchanceté.
Que le monde est cruel !
Et d’après toute la famille de ma mère, c'est Papa qui est à l’origine de la maladie de ma mère, elle n'a pas pu supporter une telle trahison !
Moi personnellement, je dis que c’était notre destin ! On ne pouvait guère s’en passer.
Et sûrement, y en a qui ont vécu des pires aléas de la vie.

PRIX

Image de 2020

Thème

Image de Très très court

En compétition

90 VOIX

CLASSEMENT Très très court

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jules Diagne
Jules Diagne · il y a
Je te souhaite le meilleur 🥳
Image de Almamy Og
Almamy Og · il y a
Bonne chance Djassé
Image de Maxe Diallo
Maxe Diallo · il y a
Félicitations
Image de Ababacar Diasse
Ababacar Diasse · il y a
Merci
Image de Dorothee Lamand
Dorothee Lamand · il y a
Histoire touchante
Dorothee

Image de Ababacar Diasse
Ababacar Diasse · il y a
Merci beaucoup shui flaté
Image de Ndiaye Ndiaye
Ndiaye Ndiaye · il y a
Très beau texte. Bonne chance 🤞
Image de Abdoulaye Lo
Abdoulaye Lo · il y a
Un beau texte vraiment
Image de Ababacar Diasse
Ababacar Diasse · il y a
Merci beaucoup
Image de Papa Magatte Ndiaye
Papa Magatte Ndiaye · il y a
C'est vraiment le meilleur
Image de Ababacar Diasse
Ababacar Diasse · il y a
Merci beaucoup
Image de Eric Ngom
Eric Ngom · il y a
Image de Ababacar Diasse
Ababacar Diasse · il y a
Merci je n'y manquerai pas
Image de Boubacar Diallo
Boubacar Diallo · il y a
Un beau texte. Vous avez une belle plume. Bravo et bonne chance pour la suite...
Mes voix***
Je vous invite aussi à lire mon histoire https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/de-l-amour-au-trepas-une-mere-morte-1
Et à voter pour me soutenir!!

Image de Ababacar Diasse
Ababacar Diasse · il y a
Je n'ymanquerai pas
Image de Marième Diop
Marième Diop · il y a
Good luck frerot