Coupes claires

il y a
3 min
159
lectures
43

Mon avatar : Un graf depuis longtemps disparu. Il personnalise mon état d'esprit : Réagir et l'écrire. Toutes mes œuvres déposés en libre  [+]

– Vous voudrez bien voir avec le bûcheron l'emplacement des coupes que je souhaite effectuer

Celui qui s'exprime, c'est mon boss. Le merdeux qui a pris la relève de son vieux, parti dans les vertes prairies. C'est lui, le trader sublime qui administre dorénavant le domaine solognot, principalement constitué d'une magnifique forêt que ses aïeuls ont plantée depuis plusieurs siècles. Au train où ça va, il n'aura bientôt plus à s'en s'occuper. On en est à la deuxième coupe claire, c'est-à-dire qu'on rase tout et qu'on replante en résineux qui rapportent plus et plus vite. Les choix sont donc limités.

Il faut bien ça pour payer l'Audi quattro, le costard Hugo Boss et la Rolex. La forêt, il s'en fout comme de sa première cotation. Les animaux, les organismes qui la peuplent ne sont rien à côté de la courbe exponentielle de ses profits. Cet enfoiré se paye une virginité en offrant un ou deux beaux chênes à l'Hermione. Un don qui lui vaut d'être encensé par le conseiller général, qui ne se formalise pas de ce que l'on dilapide le patrimoine forestier de son canton.

Le bûcheron me suit comme mon ombre pendant que nous parcourons les différentes parcelles qui feront l'objet de la prochaine coupe. C'est dingue, le petit monde qui vit dans et de la forêt. Tout ce qui niche au raz du sol se carapate devant notre progression. Il y a aussi tout ce qu'on ne voit pas, qui participe à l'entretien de ces bois.

Nous contournons un des nombreux étangs qui privés d'entretien, ne tarderont pas à s'assécher, entraînant la disparition de leur faune aquatique.

C'est la période où les grands cerfs entrent en rut. Faisant fi de toute prudence du fait de ses sens exacerbés, celui-ci parade en traversant le chemin suivi de sa harde. Celle-ci peut encore se déplacer, cette partie de la forêt n'a pas été clôturée comme la plupart des propriétés.

Dans une décennie, tout cela aura disparu. Moi aussi d'ailleurs. A quoi bon payer un garde-chasse quand il n'y a plus de gibier. On peut lui concéder au moins cela, la chasse, le boss il s'en fout. Ça fait un prédateur de moins. Bien qu'issu de la grande bourgeoisie solognote par sa mère, on ne lui a pas réservé de place au sein de l'association privée des Nemrods locaux. Son activité de trader le situe au rang des profiteurs et ces braves gens qui ne doivent leur fortune qu'au labeur de leurs employés ne le considèrent pas comme un des leurs.

Le bûcheron plongeant son pinceau alternativement dans le bleu ou le rouge a décidé du sort des géants de la forêt. Bien peu ont échappé à la sentence. Pour les rescapés ce n'est que partie remise. Lui s'en fout, il a des ordres. Ça me fait penser à la commune quand les officiers ordonnaient « Fusillez ! ».

– Je repars ce soir, Joseph reviendra à la fin de la semaine avec son matériel de coupe.

Ah, oui ! On ne coupe plus à la hache désormais. Une seule machine coupe, écorce et débite les plus grands arbres en deux temps, trois mouvements. Derrière, il ne reste qu'un peu de sciure pour témoigner de l'agonie des géants.

Le boss est passé comme un courant d'air, que dis-je une tornade vu les dégâts à venir. Sans bonjour, ni au-revoir. Pour lui, je suis transparent. Je ne compte pas plus qu'un arbre.

*****

La douleur sourde qui m'accompagne depuis quelque temps, s'est réveillée avec le stress causé par son passage. Je ne supporte plus les atteintes à l'intégrité de cet environnement qui est toute ma vie depuis l'enfance. Une enfance solognote c'est une communion permanente avec la nature. Une vigilance de tous les instants pour ne pas empiéter sur son territoire si fragile. Elle rend ces égards au centuple.

Perdu pour perdu, une idée germe depuis quelque temps dans mon esprit malmené par mon corps. Mon salaud, tu t'arroges le droit de décider du sort des arbres. Je me charge du comment.

Depuis quelques jours, les riverains doivent se demander quelle chasse à courre est organisée chaque jour à grand renfort de rabatteurs. J'ai mobilisé tous les ustensiles susceptibles de faire fuir le gibier, les autres hôtes de la forêt s'adapteront ou périront. La nature est résiliente.

*****

Ce qu'il répugnait à mettre en œuvre, le sort en décida autrement. Alors qu'il se préparait la mort dans l'âme, à mettre en place plusieurs départs de feu pour un résultat sans bavures, c'est l'EcoLog 590D, le monstre de Joseph, qui victime d'un dysfonctionnement s'embrasa et régla le problème, moins proprement qu'il ne l'aurait fait, mais aussi efficacement.

Ce fut un incendie comme même les vieux n'avaient pas souvenance. Il ne resta rien du domaine, de Joseph et du monstre. Le garde-chasse fut retrouvé intact dans une clairière, victime d'un arrêt du cœur. Les vieilles racontent que deux petits lapins veillaient sur sa dépouille. Mais les vieilles ça radote. Comment les croire ?
43

Un petit mot pour l'auteur ? 99 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer  Commentaire de l'auteur · il y a
La gestion en Sologne n'est pas majoritairement celle-là. Natura 2000 et ses obligations met aussi des freins. Le plus impactant semble être les clôtures qui confinent le gibier dans des parcelles où il détruit tout.
La poésie aussi est un sport de combat, sur le même thème : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/prise-d-otages de notre amie JAC B

Image de Louisa
Louisa · il y a
Quel manque d'amour et d'attention pour des objets futiles qui seront très vites oubliés. Sacrifier l'essentiel pour le superficiel. Quel manque de raison !
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
C'est ce que font la plupart des humains.
Tu es gentille de bien vouloir répondre sur la case au-dessus et non à mon commentaire.

Image de Brigitte Bardou
Brigitte Bardou · il y a
Un texte nécessaire sur ces massacres organisés (on pense aux chênes pour Notre Dame aussi, bien sûr... ). Je ne savais pas ce qu'était l'EcoLog 590D. J'ai appris.
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Moi non plus avant d'écrire ce texte. Hélas ce texte ne prêchera qu'à des convertis.
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Un très bon texte qui parle hélas de cette inconscience de l homme qui pense que argent rapide est plus important que tout
J'ai beaucoup aimé

Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
La Rolex, voilà le summum de la réussite
Image de Flore Anna
Flore Anna · il y a
Les arbres, je les aime tant, avec leur marmaille d'oiseaux...Je pense aussi à Brassens qui vivait heureux auprès de son arbre...Une histoire bien contée, merci de m'avoir conviée...
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Ce fut un plaisir
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Une intrigue bien ciselée !
On a l’impression que ces gens font tout à l’envers...
Et scient la branche sur laquelle ils sont assis...
Belle Sologne, clôturée pour traquer le gibier, triste destin qui n’est pas une fatalité, qui sait ?

Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Pour les coupes, ça s'arrange. Par contre pour les clôtures, ce sont les grands propriétaires qu'il faudrait "abattre". Enfin, je veux dire leur pouvoir et leurs moyens.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Abattre c’est un peu fort mais les prendre par le portefeuille, sûrement.
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Je pensais à la similitude avec les arbres, mais tu as raison, je tempère.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
D’accord avec la métaphore 😉
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Un texte contre les bouffeurs de vert qui feraient bien d'en prendre de la graine !
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Mais ils boufferont vite fait les pissenlits par la racine à ce petit jeu
Image de LaNif
LaNif · il y a
Moi aussi, ça me fait mal au ventre ce saccage des forêts sur la Terre entière. En Amazonie, certes, mais aussi dans les pays occidentaux, en Afrique, en Océanie et en Asie du sud-est où les orangs-outangs meurent au même rythme que l'abattage effréné de forêts entières pour y planter autre chose en vue d'en tirer profit...
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Et nos petites actions ne suffisent plus à enrayer le mal
Image de Marie Hello
Marie Hello · il y a
La Sologne est une zone verte crée par le passé suite au choix de préserver une grande région forestière. Des villages furent rasés et j’imagine mal la colère des anciens devant autant d’incapacité et de rapacité des actuels propriétaires
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Non seulement ces prédateurs hypothèquent l'avenir, mais ils détruisent aussi le passé
Image de Marie Hello
Marie Hello · il y a
Je vous approuve certains savent profiter du PASSÉ sans respecter les créateurs ou les constructeurs
Image de Marie-dominique Beaufils
Marie-dominique Beaufils · il y a
Magnifique texte qui reflète la triste réalité...
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Il y a de plus en plus de monde au chevet de cette forêt, peut-être arriveront-ils à la préserver, mais ce n'est pas notre président qui glorifie la chasse à cour qui y contribue.
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Je suis depuis de longs mois (cause Covid) bien loin de la Nature et ton texte, conseillé par JAC B, m'a réveillée. Un réquisitoire implacable, une situation plus qu'alarmante.
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Hélas, il n'y a pas qu'en Amazonie

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Au bord de...

Yves Le Gouelan

Autour de l’étang, des voix. Un brouhaha léger comme un rideau de pluie. Les conversations des hommes. En petits groupes, alignés sur la rive. Bras croisés pour les uns, mains s’agitant pou... [+]