1
min

Chers enfants de l’Alabama (et d’ailleurs)

58 lectures

12

Chers enfants de l’Alabama, et d’ailleurs,

Vous ne faites pas encore partie de ce monde, mais vous avez besoin de savoir cela : La loi a fait que vos mamans n’ont pas pu choisir si vous deviez exister ou non. Peut-être qu’ elles sont trop jeunes pour être mères mais à cause de certaines circonstances, elles le sont quand même. Elles ont certainement souffert de vous savoir arriver dans leurs vies.

Si elles sont tristes, c’est qu’ elles ne peuvent pas vous rendre heureux car il est inscrit sur vous le fait de devoir assumer leur maternité. Si malgré tout, elles ont eu le courage de vous élever et de faire en sorte que vous ne manquiez de rien, chérissez-les et respectez-les pour cela. Si elles vous ont abandonnés à la naissance, confiés à d'autres personnes, laissés dans un orphelinat ou dans une famille d’accueil afin que vous soyez adoptés, sachez que cette décision est une grande preuve de courage. Dans les deux cas, ne les détestez pas.

Vos mamans préfèrent vous savoir loin d’elles, en sécurité, que de ne pas pouvoir vous donner ce dont vous avez besoin. Il est probable que quelquefois, vos mamans aient des crises de larmes car elles sont à bout de nerfs. Si vous avez la chance de connaître votre papa et de l’avoir près de vous, cela vous aidera à vous sentir mieux pendant votre croissance. Ce ne sera pas facile tous les jours, mais vous n’êtes pas seuls. Vous avez des amis qui vous soutiennent. Des professionnels prêts à vous défendre et à vous protéger.

Chers enfants de l’Alabama, et d’ailleurs,
n’oubliez jamais que vous êtes aimés.


Coraline
UNICEF Jeune Ambassadrice
12

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Un récit bouleversant et touchant. Permettez-moi de vous inviter sur ma Triste Cire :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/triste-cire

·
Image de FannyLisaB
FannyLisaB · il y a
Merci pour votre message que je trouve à la fois engagé, respectueux et empreint d'une grande tolérance. Au regard du caractère éminemment sensible de ce sujet, qui cristallise les débats les plus vifs, je crois que l'on a besoin de propos comme le vôtre, aussi bienveillants que francs et concis, car ce sont ceux-là qui nous permettent d'avancer, d'échanger de façon plus pacifique, malgré les divergences. A mon sens, des messages comme le vôtre sont essentiels pour que ces discussions puissent être menées en connaissance de cause, mais aussi avec beaucoup plus de considération et d'humilité, et moins de jugements et de procès d'intention. Quel que soit notre avis sur le sujet, il faut toujours garder en tête qu'aucune décision n'est facile, et que chaque femme fait ce qui lui semble être la meilleure solution. Bravo à vous !
·
Image de Véro Des Cairns
Véro Des Cairns · il y a
Quel que soit le propos, qu'on le partage ou pas, il reste plein d'amour et de bienveillance, cela me va très bien. 👌
·
Image de Tubal Amiot
Tubal Amiot · il y a
C'est simple, direct et il y a une vraie compréhension de ce que peut ressentir une mère dans ces situations. J'avoue comprendre le sens de ce propos. On peut se mettre à la place etc. etc. (wink)
·
Image de Robert Pastor
Robert Pastor · il y a
J'avoue ne pas comprendre le sens de ce propos. Peut-on vraiment se mettre à la place d'une mère, et dire qu'une mère préfère voir son enfant au loin... Ne faudrait il lui donner tous les moyens de le garder à ses côtés. Le reste me paraît de la résignation. Si la mère est beaucoup trop jeune alors cela se complique, puisqu'il lui faut la maturité pour faire le bon choix et l'assumer, ainsi que les conséquences.
·
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier · il y a
Excusez moi mais je suis adoptée et ma mère biologique m'a tout raconté à ce propos. On n'a pas toujours le choix. Donc en effet vous n'avez pas du tout compris mon propos.
·
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
Nous ne sommes pas du tout de la même génération. Pour moi, aucun animal, aucun insecte n'abandonne son petit. il n'y a que l'être humain. Il n'y a pas de quoi être fier. J'ajoute que je suis athée, ma réflexion n'a donc aucune connotation religieuse.
·
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier · il y a
C'est bien ce que j'explique, ce n'est pas une fierté d'abandonner son enfant, parfois c'est un choix nécessaire pour sa survie s'il est pris en charge par les bonnes personnes, vous parlez à une adoptée ici.
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Des mots qui ont besoin d’être dits et posés .
·
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier · il y a
Merci Ginette !
·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Et ce pourrait-être le cas dans bien des pays, si on continue à y élire des pourritures de populistes
·
Image de JARON
JARON · il y a
Afin que tous les enfants le sachent, il fallait le dire
·
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier · il y a
Merci Jaron! En effet, c'est important !
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

C’était la première fois que je faisais ça. Aussi ai-je composé, un peu fébrile, les dix numéros fatidiques. J’avais fermé auparavant toutes les fenêtres de ma maison. Il n’y avait plus ...

Du même thème