2
min

Ça s'enfonce dans le mou!

Image de F. Chironimo

F. Chironimo

181 lectures

38

Au début, si je me souviens bien, je barbotais dans mon bain. La température de l'eau y était très agréable. Je flottais sans véritable effort. C'était bon.
Il faut que je précise que je n'étais pas dans ma baignoire, mais tout simplement à la plage de Portissol, à Sanary.
Je pense que nous avions décidé d'y aller après une de ces interminables réunions de famille, histoire de nous laver de toutes ces conneries qu'on débite inévitablement lors de ce genre de repas traditionnels. "je pense", que je dis, parce que vous savez, à mon âge, le passé, le présent et l'avenir commencent sérieusement à se bousculer à la porte de ma mémoire. Enfin, pour moi, maintenant, c'est comme ça que ça se passe. Mais ce dont je suis à peu près certain, c'est que la famille était bien sur la plage avec moi. Elle, sur le sable, et moi, dans l'eau.
26-27 degrés que je dirai. Petit clapot juste ce qu'il faut pour m'inciter à stopper ma respiration quand mes narines jouaient au grand-bleu. De plus, depuis que j'avais failli me noyer dans ma baignoire il y a quelques années, je ne prenais plus le risque de m'éloigner du rivage. Je ne nageais que là où j'avais pied.
Et ce jour là, je pourrai même dire que j'avais main. Enfin presque, parce que pour tâter le fond, il fallait que je me serve de ma canne.
Nager avec une canne peut, à première vue, sembler stupide, mais vu qu'il m'en faut une pour me déplacer sur la terre ferme, il n'est pas illogique de l'utiliser pour parcourir les quelques mètres de sable avant de renter dans l'eau.
Et ceci me laisse supposer que j'étais rentré dans l'eau sans l'aide de personne, et que personne n'était même au courant que je me baignais, sinon, quelqu'un se serait sans doute proposé pour garder mon bâton. Enfin, c'est ce que je crois.
De plus, nager n'est peut-être pas le mot qui convient, car par flemme probablement, je me contentais de brefs appuis sur mon pied gauche pour avancer juste ce qu'il fallait pour me tenir à la surface, ma canne, en appui sur le fond, m'aidant à maintenir mes trous de nez dans la zone respirable.
Ce qu'il y a de curieux, bien que beaucoup de choses se brouillent dans mes souvenirs, c'est que je suis absolument certain que c'est bien mon pied gauche qui me faisait avancer, et que c'est ma main droite qui tenait ma canne et assurait par le fait ma stabilité horizontale.
Tout en nageant ainsi, j'entendais les cris des enfants qui jouaient, ceux des parents qui veillaient sur eux, et ceux de mes amis qui avaient accepté de nous accompagner pour l'occasion.
Et moi, je barbotais.
Un peu plus tard et quelques mètres plus loin, guère éloigné du chahut bruyant de la famille, ma canne a "perdu pied", me forçant alors à nager de la main gauche pour ne pas boire la tasse.
Je me souviens d'avoir eu le réflexe d'ouvrir mes yeux dans l'eau pour comprendre. En fait, je venais de perdre l'embout en caoutchouc de ma canne, qui, transformée en tube creux, ne trouvait plus d'appui sur le fond qui, plus est à cet endroit, était recouvert de vase.
Avant, mais il y a longtemps, j'étais bon nageur, mais aujourd'hui, enfin ce jour là, ma canne creuse, et toute cette vase... enfin, vous comprenez...
Fini donc le barbotage, il fallait que je nage.
C'est juste à ce moment que j'ai entendu, de la plage, quelqu'un crier mon nom avec inquiétude: François? François?!
J'ai cru d'abord que c'était ma femme qui me secouait pour me sortir d'un de mes cauchemars habituels. Enfin, c'est ce que je croyais avoir compris, parce que en fait, pour l'aider à me réveiller et refaire surface, j'ai pris appui sur le fond avec ma foutue canne, et là, dans ce que je croyais être mon rêve de plage, je me suis doucement enfoncé dans la vase molle, tout est devenu noir, et j'ai cessé de me souvenir.

Librement inspiré du "Soleil des mourants" de Jean-Claude Izzo (Flammarion 1999).
38

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Quelle aventure ! Ouf !
·
Image de F. Chironimo
F. Chironimo · il y a
C 'est déjà un vieux texte, mais il est vrai que j'aime bien cette histoire. Merci Virgo de m'avoir ravigoté la mémoire.
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
J'ai dû naviguer un moment avant de trouver un texte que je n'avais pas lu... J'ai creusé profond... et ça s'est enfoncé dans le mou.
·
Image de RAC
RAC · il y a
Brr, c'est glaçant ! Optez pour une canne en bois, c'est plus sûr ! A+++
·
Image de F. Chironimo
F. Chironimo · il y a
pas du tout! la T° de l'eau était délicieuse. Merci pour ce bain "partagé"
·
Image de MCV
MCV · il y a
Délectable écriture. Simple, directe et drôle même dans le pathétique.
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle histoire qui nous fait passer de beaux moments amusants,
Chironimo ! Un grand bravo ! Une invitation à découvrir ma nouvelle œuvre,
“Victor Ludorum”, qui est en lice pour le Prix Quiqui 2018!

·
Image de F. Chironimo
F. Chironimo · il y a
C'est vrai, un mec (en plus, un vieux) qui meurt noyé dans la vase, c'est totalement désopilant!
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Dommage que je ne sois pas passé par là, François, j'aurais envoyé Ianna te repêcher. Si, si, elle est palmée comme un pingouin et diplômée d'Etat pour les sauvetages en mer ! En tout cas, merci de nous avoir fait rire avec une situation burlesque et de truculentes expressions comme "ma canne a perdu pied". Je clique sur j'aime.
Bon ce n'est tout ça il faut que je récupère Ianna. Elle est restée seule sur la plage.

·
Image de F. Chironimo
F. Chironimo · il y a
Je rentre tout juste d'Alsace (voyage itinérant en petite caravane) Un peu vanné, mais plein d'images dans la tête et de saveurs dans les narines! Assez heureux de retrouver Short et sa bande de copains.
Amitiés à toi.

·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Tu as donc pu apprécier les vendanges tardives et l'eau de vie de mirabelle, François.
Merci à toi pour ton soutien à ma chienne Ianna ! Amitiés partagées.

·
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Barboti, barbota, si tu te noies t'as pas l'air noix, Fanfois...
Hé, si t'as plus de canne, il te reste une bonne plume, amigo...

·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
La chute est bien profonde dites donc.. gloup gloup... et moi qui m'attendais à une suite palmée mais pas forcément à Cannes
·
Image de F. Chironimo
F. Chironimo · il y a
je suis assez sombre, je reconnais.
·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
Mais "sombre" rime forcément avec "concombre", rajouter à ceci un peu de feta râpé, du persil, de l'oignon, du citron et deux bonnes tomates et cela nous fait de beaux mélanges traditionnels. Et là je raconte pas des salades.
·
Image de F. Chironimo
F. Chironimo · il y a
HA HA HA
·
Image de Hermann Sboniek
Hermann Sboniek · il y a
Bonjour Chironimo.
Merci pour ce petit moment. Ma dernière cuite est due à un abus de Lagavulin. J'ai aussi pensé à Jean-Claude Izzo et son inspecteur Montale en dessaoulant :-)

·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Merci pour Sanary ... (J'habite Toulon) ! Et pour la canne (sans Jeanne). J'ai la même !
·
Image de F. Chironimo
F. Chironimo · il y a
Je viens de passer 15 jours dans les vignes de la Cadière, chez le fils de l'amie d'enfance de ma mère... je peux t'affirmer que la cuvée 2018 sera un grand cru!
Et si tu ne l'as pas encore lu, va sur "le mystère des photos jumelles", ça se passe chez toi! (pendant ce temps, j'irai te donner qq pts pour ton dernier texte en compèt...)

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Bonjour.Pour ceux qui ne me connaîtraient pas encore, je m’appelle Jean.Comme vous le savez, nous devrions profiter de cette petite soirée entre amis pour nous lire quelques textes, ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Le souffle saccadé résonnait dans l’entrepôt désaffecté. Un coup d’œil sur son épaule. Personne. Il reprit sa course, en sueur, au milieu de l’ancienne usine. Plus une machine, plus ...