Un printemps volé

il y a
1 min
2
lectures
0

Assise au bord de la page blanche, depuis l'enfance, pour y souffler mes mots, les faire couler entre pleins et déliés, leur donner vie, pour me soulager... L'écriture, un rendez-vous entre soi  [+]

Un printemps volé

L’attente, blanche et sans aiguilles qui met notre vie en suspens
D’un seul coup, sous un ciel sans fin, qu’on caresse du divan

Du temps pour soi, pour les autres, pour le monde, pour la vie
Une parenthèse qui nous enveloppe, nous isole et nous unit

Des questions, doutes et craintes sur ce mal méconnu
Qu’a-t-il à nous dire sur nous, et nos illusions perdues ?

Tant de mots dans nos têtes vides et pleines à craquer
Tant de maux dans nos corps figés d’apprentis prisonniers

La leçon nous vient de loin, dans sa langue universelle
On est tous mauvais élèves, nos copies ne sont pas belles

Et si tout était à réécrire ? Pour l’après, pour des jours meilleurs ?
Pour plus d’humanité, moins de profits et plus de cœur ?

Au fond, ce temps volé dans un printemps qui nous échappe
Vient peut-être pointer toutes les folies qui nous frappent

La vie, cette année, ne battra pas seulement à l'extérieur
Elle coule aussi en nous, se veut subtile et intérieure

Pour qu’on apprenne des autres et de nous, bien sûr
Qu’on apprivoise les heures, nos peurs et nos blessures

Il est, c'est vrai, des vents violents qui déciment des forêts
Mais les terres ont toujours des richesses à donner
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !