Seul au monde

il y a
1 min
44
lectures
3

AUTEUR POÈTE PAROLIER · Passion des mots, de rimes et de rythmes. Faire passer les émotions à travers des textes, des chansons, des petits courants d’air de poésies, et dans tous ces mots  [+]

Lorsqu’on ne prend pas garde et qu’on se perd de vue.
Que les mains l’un vers l’autre ne se tendent plus.
Quand le vent fait passer les années dans la rue.
Même le souvenir ne nous regarde plus.

Le regard est hagard et on oublie le monde...

C’est un frisson qui vient nous détourner le cœur.
Une fièvre éphémère, une douce langueur,
Dans le flux et reflux de nos tièdes ardeurs.
Le reste de bonheur n’est qu’ultime douleur.

On se tourne le dos et on oublie le monde...

On jette de l’amour, comme poignée de terre,
Se disperse au vent comme le sable à la mer.
Il ne reste plus rien que ces mots pour les taire.
On se retrouve seul, bohème solitaire.

Le cœur est en prison et on oublie le monde...
3
3

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
C'est triste, rythmé et très joli :)
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
mais les flux et les reflux des ardeurs printanières ne cessent jamais de revenir.
Image de Joel Martineau
Joel Martineau · il y a
Merci de l'appréciation Amandine
Oui, c'est un peu comme la chanson "on dort les uns contre les autres"
Mais au bout du compte
On se rend compte
Qu'on est toujours tout seul au monde...
Merci de m'avoir lu, l'important c'est d'être lu.
Bonne journée de 1er mai Amandine
Au plaisir.

Image de Amandine-L L
Amandine-L L · il y a
La solitude non choisie, subie peut être douloureuse. La solitude est exprimée ici avec force "Même le souvenir ne nous regarde plus". J'espère que le coeur sortira bientôt de prison, l'amour fait des merveilles parfois.
Des images poignantes : "On jette de l'amour, comme poignée de terre"...
Merci pour ce partage. Au plaisir.