1
min

Saint-Valentin 1917

Image de Paul Thery

Paul Thery

158 lectures

148

À l’aube, quand j’allais te chercher,
Je me glissais dans tes draps.
Ta bouche mutine, ton odeur
Me faisaient chavirer.

A l’aube, quand ils viendront me chercher
Je quitterai mon grabat
Qui sent l’urine et la sueur
Pour être pendu, ou bien fusillé.

Pauvre saint-Valentin
Des soldats mutinés.
Je t’aurais demandé ta main,
Mais la mort m’a marié.





À Aurore B. prière de faire suivre.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Poèmes
148

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Artvic
Artvic · il y a
Sublime !! L'histoire d'un soldat qui ne pourra pas rentrer ressentir la douceur de l'amour, de l'âme tant aimée !!
Admirable Paul !! Merci !

·
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Merci !!
·
Image de Ludmila Constant
Ludmila Constant · il y a
" quand ils viendront me chercher" -qui ça?
Je pense aux "tueurs indécis et chauves " de Boris Vian.

·
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Dire que j'ai lu tout Boris Vian dans ma lointaine jeunesse, y compris les chroniques de Jazz... Et je ne me rappelle pas dans quel livre il y a des "tueurs indécis et chauves" !
·
Image de Ludmila Constant
Ludmila Constant · il y a
Cantilènes en gelé

Je mourrais de blessures sourdes
Infligées à deux heures du matin
Par des tueurs indécis et chauves …
Foulé aux pieds par les bêtes indifférentes
Et , juste après, par les bêtes différentes.

Et les larmes pleines les mains.
Et les larmes pleines les mains

Quand on me dira lentemenr
Les méchancetés à l'oreille...

Je mourrai peu, beaucoup.
Sans passion mais avec intérêt
Et puis, quand tout sera fini
Je mourrai.

·
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Merci ! Je l'ai encore, dans l'edition Christian Bourgois
·
Image de Ludmila Constant
Ludmila Constant · il y a
L'original est beaucoup plus grand. J'ai fait le résumé.
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Une absence de pathos qui vient renforcer le tragique de la situation. C'est très beau (et très triste).
·
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Je ne sais pas pourquoi, j'écris des textes primesautiers et des poésies tristes
·
Image de Ludmila Constant
Ludmila Constant · il y a
Ce sont depuis toujours les plus beaux.
·
Image de MarieP
MarieP · il y a
Magnifique et terrible à la fois.
Comme s'il n'y avait pas assez de morts sur les champs de bataille, il a fallu que la France assassine aussi ses propres enfants.

·
Image de Adibro
Adibro · il y a
Que c'est triste et beau. L'opposition entre les 2 premières strophes est très fortes et montrent bien toute la tragédie.
Bravo!!!

·
Image de Gerard de Savoie
Gerard de Savoie · il y a
vraiment tres imagé....et triste fin..
·
Image de Domi No
Domi No · il y a
Vue sous cet angle...l'aube tue...
·
Image de Martine
Martine · il y a
Eh oui... l'amour fait perdre la tête!Conclusion: Quéquette qui bande, tête qui tombe!
·
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Oh ! Comme vous y allez !
·
Image de Dame Ti
Dame Ti · il y a
Poème doux amer très réussi !
·
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Merci Dame Ti (ça rime !)
·
Image de S.E.N
S.E.N · il y a
Jusqu'au prénom de la dédicace... c'est très efficace !
·
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Dédicace, efficace... La aussi ça rime ! Merci pour le commentaire !
·