Rondeau du pauvre Villon

il y a
1 min
75
lectures
9
Prince, j'ai froid sur mon chemin.
Le vent d'hiver est implacable.
Je cherche le foin d'une étable,
Pour m'y blottir jusqu'à demain.

Vais-je toujours, crevant de faim,
Mener la vie du pauvre diable?
Prince, je prie, sur mon chemin,
Que vienne une âme charitable.

Tandis que j'erre, pitoyable,
À Blois, vous donnez grand festin.
Oh! j'envie le sort de ce chien
Rongeant des os sous votre table!
Prince, misère est mon chemin.
9

Un petit mot pour l'auteur ? 7 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Beau et touchant et beau...!
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Toute l'élégance du rondeau, qui roule comme une évidence.
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Pauvre Villon !
Image de Dranem
Dranem · il y a
Villon prince des gueux ...
Image de Gaby S
Gaby S · il y a
Le foin d'une étable pour faire feu de tout bois ? Même pas sûr tant cette période à la cour du prince-poète semble avoir été rude !
Image de JLK
JLK · il y a
Être dans le foin ou sur la paille...
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Un texte agréable à lire ! Pauvre Villon

Vous aimerez aussi !