Océaner la Terre

il y a
1 min
327
lectures
67
Qualifié

J'écris pour pouvoir lire la couleur du ciel et de la poussière  [+]

Image de Automne 2020

L’ambulance chavire
Les sirènes hurlent
Au coucher de la mer

La marée sanglante
Goutte de crépuscule
Là-bas dans les dunes
Sous l’empreinte dérisoire
Des passants d’un soir
Sa plainte titube

Moi, le vieillard de la mer
Allongé sur le brancard
Naufragé de l’humain
Je crève de mes vagues
Lacérées de filets

Un harpon en plein cœur
Mes poumons de gazole
Ancrent un râle de sable
Du fond de ma mémoire

Devenu capitaine
D’un Océan Plastique
Je tangue ma détresse
En un refrain d’ivresse

Buvons un dernier verre
Au désert de la mer
Où goutte à goutte sombre
Le rouge de la vie


Et pourtant…


À fleur d’abîme je sonde
L’écho du premier cri
Enfanté par la Lune
Écorché de mes larmes
Au sel des survivants
Il déchire mes tourments

Mon souffle se fait roc
S’accroche aux mille débris
À la sombre dérive
Brise la sorcellerie
De l’humain brin de paille


Dans mon âme meurtrie
Ô mer
J’inventerai les jours
Où je serai libre encore
D’océaner la Terre

67

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !