1
min

Les cycles du temps nouveau

Image de Ant49125

Ant49125

1 lecture

0

Quoique je fasse, de tout temps, je tourne en boucle.
De cette valse à n'en plus finir, je fatigue.
Quoique je fasse, il n'y a plus, comme hier, de couple.
Tout cela m’indiffère et plus rien ne m'intrigue.
Mon annonce : Homme mis en vente bon prix.
Et, tout le jour, je cherche une unique cliente.

Je m'entasse dans la pille aux objets non pris.
Mes envies ne sont plus celles des soupirantes.
Pas de concertations, un bordel bien à moi.
Je ne veux pas de ces désirs, qui sont à toi.
Tu me dis que je suis trop vieux pour toi, gamine.
Je te dis que tu perdras à jouer les malignes.

Tout est taciturne, dont ma vie taciturne,
Que du vent et du silence dans ma maison.
Tout est taciturne, dont mes murs taciturnes,
Que du flanc et de la verve dans ma raison.

Quelques fois, je me retiens de me souvenir.
Mais, malheur, de mon passé, j'ai tout oublié.
Quelques fois, je me retiens de ne pas périr.
Je crois, qu'à une autre vie je peux me fier.
De tout côté, pour plaire, on s'est mis à t'écrire.
Et, tout le jour, je cherche ce dernier sourire.

Tout est taciturne, dont ma vie taciturne,
Que du vent et du silence dans ma maison.
Tout est taciturne, dont mes murs taciturnes,
Que du flanc et de la verve dans ma raison.
0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur