Les âmes torturées se reconnaissent

il y a
1 min
8
lectures
2
Alors que le professeur expliquait son cours au tableau, je laissais mon regard survolait la salle
Et se posait sur un visage méconnu au fond de la classe, ce visage si frêle et délicieux
Qui néanmoins laissait entrevoir une profonde tristesse invisible aux yeux de ceux qui t’entourait
Mais n’échappant pas à mon observation. J’avais l’impression de pouvoir écrire ton histoire.
Je pouvais sentir ta souffrance, ta colère, ta douleur, tes larmes asséchées, tes cris sourds ;
Tu criais à l’aide, mais jusque la personne ne t’entendait, personne ne pouvait t’entendre.
Tout ce qu’ils voyaient, c’était ton faux sourire, ce maquillage qui dissimulait parfaitement les traces de larmes asséchés sur tes joues et tes cernes ;
Mais moi je savais tout au premier regard, je pouvais tout voir parce que j’ai été comme toi,
Les âmes torturées se reconnaissent, j’ai vécu une situation similaire mais je m’en suis sorti.
Mais toi, tu avais besoin d’aide.
Tu avais besoin qu’on te guide, qu’on te tienne par la main et qu’on te montre la lumière qui mène au bout du tunnel.
Tu avais besoin de quelqu’un comme moi, tu avais besoin de moi.
Ne t’inquiète pas, j’ai vu ta fusée de détresse, j’arrive, je vais te sortir de là. Je te le promets.

___MFCD___
2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !