Le mirage du Touareg

il y a
1 min
8
lectures
1

Je serai ton Orphée (extrait) : 11 heures sonnent au clocher tout proche ; je suis en avance ! Né avant terme, dans la maison familiale, j’ai les « pieds-noirs », et je deviens très vite « le  [+]

Combien de temps encor jusqu’à ma renaissance ?
Du chemin de l’oubli, je trace le contour !
Ermite réprouvé, d’impossible retour,
J’avance en combattant l’atroce sénescence.

Captivé par les feux d’une luminescence,
Orphelin du désert, et dépourvu d’atour,
Serais-je un Touareg à l’âme sans détour,
Qui s’éprend d’un mirage et d’une évanescence ?

Le doute qui m’assaille est mon crime commis :
Il m’interdit l’accès au territoire omis,
Si loin dans ma mémoire aux souvenirs de brume.

Un éclair quelquefois, crève cette moiteur ;
Enfin mon cœur qui bat, fait éclater sa grume :
Il est donc bien réel, le royaume enchanteur !

"Le mirage du Touareg" a reçu le "Mérite Poétique 2004" décerné par la regrettée "APCF" (Académie des Poètes Classiques de France)
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Et si toute la vie était mirage ?
Image de GERARD PERTUSA
GERARD PERTUSA · il y a
C'est en tout cas ce que pensent les bouddhistes quand ils parlent de la "Maya". Nous vivrions tous un rêve éveillé, et seul "l'éveil" nous en ferait prendre conscience. Cela est peut-être à rapprocher des personnes "multidimensionnelles", qui sauraient entrer en contact avec des mondes parallèles. Même la science parle de ces autres dimensions. Passionnant ! Et merci, Atoutva, d'avoir lu, commenté et aimé "Le mirage du Touareg".

Vous aimerez aussi !