La honte

il y a
1 min
17
lectures
2
Au poker chez Frédo j'ai laissé ma liquette,
Et m'en suis revenu, tremblant sur mes pilots,
Subir à la cagna les foudres de Georgette,
Qui m'a bourré le pif et poché les calots.

Bobonne elle a bien fait d'éclater ma binette.
Moi le piètre flambeur et le roi des poivrots,
Qui vais dilapidant ma pension maigrelette,
Je mérite cent fois ses coups et ses glaviots.

Je suis un dégueulbif! un étron majuscule!
Qu'on m'arrache les yeux, le foie, qu'on m'émascule !
Qu'on me file en pâture au clebs et au corbac!

Oh! comme je courrais tout de go chez Gégène
Noyer dans le pastis la honte qui est mienne,
Si je n'avais là-bas cette ardoise comac!
2

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Marine Azur
Marine Azur · il y a
:-) Va savoir pourquoi, en lisant ton texte m'est venu en douce .... une chanson de Pierre Vassiliu " .. c'était un pauv' gars, qui s'appelait Armand, l'avait pas d'papa, l'avait pas d'maman .... " je suppose que tu connais ? :-)) merci JLK pour ce beau partage ! bonne fin de journée

Vous aimerez aussi !