1
min

La folie amoureuse

Image de Ant49125

Ant49125

3 lectures

0

Rien n'est tout à fait ce qu'il
Semble à tord ; semble à raison.
La vie forme une maison
Sombre, audacieuse et tranquille.

Si dans la chambre à côté,
C'est presque je te devine.
C'est toujours de ta poitrine,
Que mon âme s'est ôtée.

Chaque bruit, c'est comme un trouble,
Qui vient mourir près de toi.
Il n'est plus terrible loi,
Qu'à vivre comme un double.

Je meurs à chaque moment
De ce qu'il me plait, que j'aime.
Et pourtant, je vis quand même,
Et seul par Dieu sait comment.

Que songeons-nous de l'amour ?
Que d'amour je me renie.
Le cœur jamais n'en finit,
D'être ici où là il court.
0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur