1
min

La bibliothèque

Image de Florian Covelli

Florian Covelli

464 lectures

330

Lauréat
Sélection Jury

Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Une bibliothèque, c’est le témoin du temps qui passe, une photographie d’un passé éteint. Avec beaucoup de force, d’images, ...

Lire la suite

Des rangées de livres
Droits, immobiles, une chambre funéraire
Où dorment les cadavres de papier,
Où l’encre indélébile repose
Comme le sang des troupes que boit
La terre dans l’ombre, lentement.

Une horloge couleur d’os, cassée,
Arrêtée par l’écrasement de la voûte,
Elle est morte aujourd’hui, hier, il y a mille ans,
C’est le soupir prolongé d’un chant séculaire,
La mélodie évanouie dans l’ombre.

Un bataillon tombé,
Des oiseaux tués en l’air
Privés de leur vol, volant toujours,

Cimetière des batailles de l’esprit,
Preuve des chocs et souffrances sacrifiés,
Du sang et de la sueur versés
Pour écrire,

Et mourir debout.

PRIX

Image de Hiver 2019
330

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Sophronie
Sophronie · il y a
Ah je ne verrai plus ma bibliothèque de la même manière désormais !
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Extraordinaire ! Des cadavres de papiers, des morts qui parlent... J'aime ce récit ! Je vous invite à découvrir les miens !

https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/les-larmes-du-temps
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/chere-isere

Image de Jeanne
Jeanne · il y a
" Objets inanimés avez-vous donc une âme... " et la grille s’ouvre sur une antichambre de la mort, une bibliothèque oubliée, abandonnée des vivants, qui craque et cède sous le poids des livres, la mémoire des gens, les ombres du passé, là gît une horloge sans âge, un vieux cadran aux aiguilles figées, immobiles qui ploie et rompt sous le poids des ans, le contrepoids des heures, des objets hors du temps, hors d’usage et la page se tourne, le livre d'images se referme sur un paysage de désolation empli, empreint de l’écho, la rumeur des combattants tombés au champ d’honneur et dans un dernier soupir, " mourir debout ", face à l’adversité. Un tableau sombre, une encre noire, un décor d’outre-tombe, un éloge tristement funèbre. Félicitations Florian pour ce bouquet de lauriers, cette distinction du Jury.
Image de Miss Free
Miss Free · il y a
Félicitations Florian !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bravo Florian pour ce magnifique Prix du Jury !
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Bravo !
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
la bibliothèque comme chant de bataille, belle idée. félicitations!
Image de Michelle Robin
Michelle Robin · il y a
Des mots qui dansent , des mots choisis, des mots forts, des mots imagés...j’aime pour toutes ces raisons le poème de Florian.
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Toutes mes félicitations pour cette recommandation du jury et ce prix bien mérité !
Image de Michaël ARTVIC
Michaël ARTVIC · il y a
Félicitations Florian pour cette recommandation du jury !
Très Joli poème.

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème