L'Incendie

il y a
1 min
545
lectures
44
Qualifié
Il danse devant toi, inquiétant, majestueux,
Et tu fermes les yeux, obsédé par la nuit
Qu’il éclairait jadis. Il danse monstrueux,
L’éclatant incendie où brûlent les ennuis.

Tu voudrais y plonger les deux pieds en avant,
Le laisser consumer tout ton corps et tes rêves
Et danser avec lui comme un feu sous le vent
Plus sombre et plus serein qu’un démon qui se lève.

Et sa douce chaleur te couve et t’emprisonne,
Dans l’étouffante étreinte où tu revis, pourtant,
Tu paniques et fuis où l’alarme résonne
Et reviens en arrière où le bourreau t’attend.

Et tu souffles dessus, quand les braises te cernent.
L’oxygène te manque et ton cœur bat si fort
Que tu ne penses plus quand, au loin, tu discernes
Les chemins enflammés qui mènent à la mort.

Plus rien n’est rationnel et tu suis ce sentier.
Tu sais où il te mène et tu n’en as que faire,
Qu’importe de mourir ? avant tu veux brûler !
L’incendie est en toi, s’il s’éteint, c’est l’Enfer.

44

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !