307 lectures

30

Qualifié

Le jour s’éteint dans la beauté
Du ciel qui flambe en rosissant,
Je laisse mes brebis brouter
Dans l’herbe et le soir frémissant...

L’heure vacille, on dirait même
Que l’azur à l’horizon tremble ;
Scintillant au temps diadème,
Les nues pensent goutter ensemble.

J’ai comme froid de l’entrevoir,
Tout est si grand que j’en grelotte,
Et comme en échos dans le soir,
À mes mots s’ajoutent des notes...

Vers la nuit j’ai toujours penché,
Ma terre est sans doute une étoile,
Quelle ombre aurait bien pu cacher
Ce fol espoir qui met les voiles ?

Chaque instant n’est que le rebond
De celui qui vient de finir,
L’atermoiement n’est jamais bon,
Attendre ne fait pas guérir.

Pouvais-je ne plus satisfaire
Ma soif d’arpenter les collines,
Fallait-il prier la misère,
Et tomber lorsque je m’incline ?

Chez nous, ni prince ni princesse,
Un royaume à deux solitudes,
Craquelées dans leur sécheresse,
N’évaporant qu’une habitude...

Le lit vidé de la rivière,
Près du toit fumant sans signaux,
Si je ne l’avais fui hier
Qu’auraient pu lamper mes agneaux !

Ils ont bu aux vaux d’à côté,
Chez nous la source allait tarir,
Est-ce encore infidélité
Que partir pour ne pas périr ?

J’ai prisé l’eau qu’un ange verse
Au cœur de landes inconnues,
J’ai goûté, chéri ces averses
Ruisselant sur mon âme à nue.

J’ai franchi d’interdites heures,
Traversé des jardins nouveaux,
Frôlant des gouffres en sueur,
Monté d’impétueux chevaux !

À la neige d’autres sommets
J’ai saisi la chance de vivre,
Enfin j’ai refusé qu’aimer
Soit synonyme de survivre.

Regarde, je vais sans regret,
Observe-moi, je n’ai pas honte,
Je gravis le ciel par degré,
Afin qu’au septième je monte...

J’ai serti ma joie de courage,
Sculpté l’amour dans l’indicible,
Peignant du regard ce visage,
Où la paix même est invincible.

Ne crois pas que ce soit pécher
Qu’aller ailleurs pour s’abreuver,
Aux astres je n’ai qu’attaché
Les cieux qu’en ses yeux j’ai trouvés...

PRIX

Image de Eté 2015
30

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Maud Garnier
Maud Garnier · il y a
Très beau poème :-)
·
Image de Jonathan Lévêque
Jonathan Lévêque · il y a
Très joli poème, et belle métaphore. +1
·
Image de Alexandre Delearde
Alexandre Delearde · il y a
J'adore la métaphore, et il en surgit de toute part dans votre poème. Il y a dans votre poésie quelque chose qui rappelle la poésie de la Renaissance: le lyrisme.
Bonne chance pour la fin du concours :-)
PS: Si vous avez quelques minutes, je vous invite à lire mon très très court: http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/les-coups-de-vent-de-la-verite

·
Image de Marie Vincent
Marie Vincent · il y a
Très beau !
·
Image de Madeleine Duval
Madeleine Duval · il y a
A voir il y a eu un problème au V
·
Image de Madeleine Duval
Madeleine Duval · il y a
absolument magnifique très bien construit,j'ai aimé un autre couplet,mais celui -ci correspond bien à mes pensées 'Ne crois pas que ce soit pécher
Qu’aller ailleurs pour s’abreuver,
Aux astres je n’ai qu’attaché
Les cieux qu’en ses yeux j’ai trouvés...'mon V

·
Image de Ophelie F.
Ophelie F. · il y a
Je lis une première fois. Pause version longue. Je lis une seconde fois et la même sensation me traverse, aussi puissante qu'un nouveau parfum offert à ma peau. Je me sens coupée en deux. Une porte qui se ferme, une autre qui s'ouvre. Deux sentiments si différents sur un même tableau...Certains y verront au delà de l'esthétique des mots un lien logique. Ils ont raison. Ma subjectivité me porte vers deux émotions qu'à l'ombre de votre sensibilité j'aurais aimé découvrir sans qu'elles puissent se toucher.
"Attendre ne fait pas guérir"... Je prends ce vers sans le voler. A bientôt.

·
Image de Philshycat
Philshycat · il y a
bien!!
·
Image de Marie
Marie · il y a
J'aime encore et toujours vos poèmes. Voyage émouvant aux belles images.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème