J'ai raté ma sortie

il y a
1 min
764
lectures
54
Qualifié
Image de Automne 2020
Mon idée en prenant l’avion
Me faire sauter le caisson
Sur une plage des Seychelles
L’occasion était bien trop belle
Mais je n’ai pas su la saisir
Quand devant moi je vis surgir
Une fille aux longs cheveux noirs
Sourire illuminant le soir
Après une nuit dans son lit
Je renonçai à ma folie

J’aurais voulu m’ouvrir les veines
Dans un vieux palace de Vienne
Envoyer valser l’existence
Me plonger dans l’indifférence
Hélas, un rasoir électrique
Ne tranche pas, c’est pathétique
Je suis revenu à Paris
Me gaver de viennoiseries
Lame trop affûtée s’ébrèche
Motivation battue en brèche

Lorsque je me jetai d’un pont
Au cœur des gorges du Verdon
Je crus tirer ma révérence
Dans un des plus beaux coins de France
Mais un aigle des Pyrénées
Coïncidence insoupçonnée
Passant dessous moi amortit
Ma chute et tant la ralentit
Que je m’en tirai sans dommage
Grâce à ce piaf au beau plumage

J’ai bien essayé de me pendre
Or je me suis laissé surprendre
Par une poutre vermoulue
Et j’en suis tombé sur le cul
Le fessier droit endolori
J’ai regretté mon euphorie
La corde était de premier choix
En promo chez Castorama
Avec un si beau matériel
J’aurais dû atteindre le ciel

Séduit par la roulette russe
Jeu mortel, amusant en plus
J’ai fait tourner le barillet
Cent fois mais rien ne s’est passé
C’est triste quand on a des couilles
D’avoir le cul bordé de nouilles
Le goût du risque m’a perdu
Ni buté, noyé, ni pendu
Je n’ai pas gagné la partie
J’ai encore raté ma sortie
54

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Poèmes

Dorian Blake

Bruno Teyrac

Dorian Blake aimait les femmes et il était aimé d’elles, passionnément, à la folie... Il était si beau avec ses yeux gris-bleus à faire chavirer une frégate, sa démarche à la fois virile et... [+]