1
min
Image de Cajocle

Cajocle

163 lectures

40

Comme si de rien n’était,
le jour n’en finit plus.
Il se lève toujours le premier.
Quel visage aura demain ?
La fenêtre est entre ouverte,
la pluie.
Des eaux sombres,
gouttes de désillusions, larmes de désespoir, lambeaux d’inquiétudes,
rafalent la forme des choses.
La distance s’installe dans un souffle ;
les yeux fermés, un dernier baiser,
pour ne pas laisser se déchirer ces blessures à peine refermées.
Un oiseau passe, comme un signe,
la nuit descend, comme une aubaine.
40

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
bien rythmé, du souffle et une belle chute
·
Image de Leméditant
Leméditant · il y a
De puissants sentiments. La peine et la mélancolie ruissellent, un espoir scintille...
·
Image de Cajocle
Cajocle · il y a
Vous savez ce que je vous réponds....
·
Image de Laris Mocvenef
Laris Mocvenef · il y a
Beau et triste à la fois
·
Image de Cajocle
Cajocle · il y a
Merci Frqncky... pas facile à écrire et à prononcer. :-)
·
Image de Laris Mocvenef
Laris Mocvenef · il y a
Là est tout l'intérêt ;-)
·
Image de Alain Maréchal
Alain Maréchal · il y a
Je ne lis pas souvent de poésie.
Tu es venue chez moi, et je débarque ici et je lis ce texte. Quel âne je fais...Pourquoi ne viens-je pas plus souvent ?
J'aime ta poésie parce que tu sais y glisser cette ambiance mélancolique que j'ose qualifier de Baudelairienne, sans exagération.
En peu de mots, tu nous emmènes dans ton univers qui lui fourmille de pensées, d'images et de sentiments, espoirs et desespoir.
Et ces mots qui tombent justes!
Bravo, tu pourrais me convertir...

·
Image de Krystian Proksa
Krystian Proksa · il y a
Beau et mystèrieux ....Triste comme un dimanche matin sous la pluie a Charleville mais beau .
·
Image de Cajocle
Cajocle · il y a
Un dimanche matin avec Rimbaud ? Pourquoi pas ?
Merci K.

·
Image de JPM
JPM · il y a
C'est bien désespérant...
;-)

·
Image de Cajocle
Cajocle · il y a
:-))))

C'est la suite de ton texte...

·
Image de JPM
JPM · il y a
Ouais ! Petit clin d'œil...
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
quand le désepoir s'installe au point de ne vouloir qu'une chose : dormir. Très belle évocation d'un sentiment de tristesse absolue. Mon vote!
·
Image de Pierrot
Pierrot · il y a
Nous ne savons rien...mais vous nous donnez à ressentir...ce déchirement. Un texte d'atmosphère...de pluie...de rupture...
Ecrit avec un détachement chirurgical...les sujets ne sont que des "formes"...une certaine angoisse monte à sa lecture...
Original, dérangeant...

·
Image de Grenelle
Grenelle · il y a
Si le jour n'en finit plus, c'est qu'il se couche toujours le dernier et non pas qu'il se lève le premier.
Mais ce que j'en dis.
Soit on se laisse bercer par le rythme des mots et on oublie le sens des mots
Soit on attache de l'importance au sens des mots et on ne se laisse plus emporter par leur musique.
Ce que j'en dis, c'est pour ne pas me laisser déchirer.

·
Image de Other People
Other People · il y a
c'est très évocateur, très beau.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Merci pour ce partage de qualité.
·
Image de Michel Allowin
Michel Allowin · il y a
J'adore le jour vu comme premier levé !!! Jolie évidence.
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Sombre mais beau ! J'aime beaucoup !
·
Image de Ganga
Ganga · il y a
J'aime beaucoup ce souffle. Il faut le faire pousser dans son ventre, dans sa gorge, pour que les mots se dessèrent
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
On sent bien le déchirement dans les mots.
·
Image de Galette
Galette · il y a
C'est beau. Merci.
·
Image de André Page
André Page · il y a
Des mots qui portent et la nuit, qui descend sur le noir... pour le rendre acceptable...
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
J'aime l'atmosphère de ce poème
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Un déchirement qui fait écho à un pan de mon histoire. C'est triste et apaisant. Comme un renoncement à comprendre.
·
Image de Pierre Launay
Pierre Launay · il y a
Lent arrachement, douleur exquise. Pourquoi ce texte parle-t-il tellement aux sens ? J'en sens le parfum d'automne.
·
Image de Eric Gillot
Eric Gillot · il y a
Un amour se fane, il n'y a plus rien à faire, qu'attendre le lendemain, la nuit qui vient est une aubaine, donc il subsiste de l'espoir, à moins qu'elle ne vous libère du désespoir. Difficile critique de texte.
" Et dans les champs les coquelicots se fanent en se violaçant
" Et en répandant une odeur opiacée.
(Apollinaire, Ombre de mon amour, LV)

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Une bien douce mélancolie ++ 1
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème