Balade dans la forêt

il y a
1 min
8
lectures
0

Je m'appelle Lola, j'ai 20 ans et je suis écrivaine. J'ai sorti un 2 recueils de poèmes que vous pouvez retrouver ici : https://lavieenproses.webnode.fr/mes-livres/ Voici mon blog ... [+]

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Aujourd'hui, je me promène dans la forêt, et d'un coup, j'aperçois un cheval. Un cheval dans une forêt, c'est un cheval de bois. Je m'approche doucement, et d'un coup, je bascule. Le cheval se met à courir dans tous les sens, affolé. Je prends peur, s'il m'écrase, je deviendrai un homme un peu plié. Alors, je me cache derrière un arbre. Mais le cheval est susceptible de me voir : « Se cacher ici, ça craint. ». Je me cache donc ailleurs mais le cheval n'est pas bête, il sent ma présence et commence à monter sur ses grands chevaux. Je me mets donc à courir aussi vite que je peux et d'un coup, je tombe sur un immense chêne. Fasciné par la beauté de cet arbre, je m'arrête net, oubliant même que le cheval est encore en course. Il s'arrête à son tour et devient calme. Puis, j'entends un coup de fusil. Un chasseur vient de tuer une biche. A ce moment-là, ma gorge se serre et mon cœur se fend. Je me retourne, regarde toute la fragilité et la force de la nature, et je me mets à pleurer. Sur le chemin du retour, les couleurs de l'automne me ravissent les yeux. Et je réalise que la nature sans chaînes est si belle, et les saisons s'enchaînent doucement, mais la nature, sans chênes autour d'elle, ne peut respirer correctement.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Poèmes

Arcadia

Robert Pastor

J’avais eu vingt ans tout juste lorsque la disparition de mon père s’invita pour le dîner. Pour un marin, disparaître, cela ne signifie pas toujours mourir. Nul ne sait où vous êtes et à ... [+]

Poèmes

Solo

Bertrand Lagrange

1er décembre 2021, Luberon, France.
Un timide soleil matinal lèche les cimes à moitié dénudées des chênes verts, jusqu'à frapper aveuglément les murs blancs du Gîte des grimpeurs ... [+]