Arachne

il y a
1 min
813
lectures
330
Lauréat
Jury
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

La sorcière, bruja, malfaisante, s’infiltre dans toutes les lignes de ce poème aux accents mystiques et fantastiques. Elle se fait araignée pou

Lire la suite

"Le chant qui ne vient du cœur vaut peu."  [+]

Image de Hiver 2020

Longtemps je te cherche, bruja, et je tourne en rond
Tu as glissé de l'oubli dans mon breuvage...
De sortilèges
Tu as imprégné la pointe de ma flèche
La folie de mon œil, le fragile de mon cœur

Ces herbes étouffant dans le jaune et le blanc,
Éternelle,
Ce monde fatigué qui oscille et se dilue, et se fige...
Les beaux calices s'illuminent à l'azur du ciel
Du sucre bleu liquide
Descend par les tiges

Ta cour ceinturée d'un lacis de dentelles
De toiles d'araignée
Et d'ébauches de labyrinthes...
J'y avance lentement d'un pied sage et fidèle
Sinon,
Ils me blesseraient, tes fantômes-enceintes...

Tes pas sont partout
Et... partout tu es absente
Ton rire meurt longuement dans les parterres en rosace
Ton haleine arrache des feuilles
Dans la ronce ardente
Les allées se détournent, les haies se déplacent

Ta maison brumeuse m'appelle
Murmurante, orageuse

Tous les rêves, en chaînettes grelottant s’y balancent
Tu enlaces leurs fils
Tu les tisses, bienheureuse...
C’est un rêve que tu trames
Ou c’est mon existence ?

Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

La sorcière, bruja, malfaisante, s’infiltre dans toutes les lignes de ce poème aux accents mystiques et fantastiques. Elle se fait araignée pou

Lire la suite
330

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !