Naomie

il y a
1 min
19
lectures
1
Si depuis un moment j’écris c’est que je veux veux lui plaire à tout prix.
Elle s’appelle Naomie, j’aime beaucoup la façon par laquelle on s’est connus: on a commencé par ce dire bonjour, plus on se parlais plus elle m’attirait; dans le creux de son regard je m’évade, dans le timbre de sa voix je me noie, dans ses bras j’aimerais me réfugié.

Elle a l’impression de me connaître depuis longtemps, sans effort elle a découvert cette facette sensible de ma vie, toujours cet air protectrice elle aimerais m’envelopper d’amour,comment le faire? ; avec elle je peux l’assumer , oui je suis sensible, parfois je pleure: pour elle je pleure , elle arrive à me faire pleurer sans effort il suffit de pensé à elle.

Je m’imagine une vie amoureuse incroyable, dans ses bras j’aimerais lutter contre vent et marrer, ensemble j’aimerais qu’on défi le temps, en se disant pour la première fois le temps a perdu son temps à vouloir nous séparer.

Mais hélas,il faut se rendre à l’évidence, dans la réalité tout ne ce passe pas comme on l’imagine, c’est comme un réveil brutal, face à la réalité je me rend compte que j’ai perdu mon temps à vouloir y penser , penser qu’un jour je serais heureux, qu’un jours je serais en couple... ça m’attriste tellement que je perd peu à peu confience en moi, mélancolique, j’ai peu à peu envies de m’effacer comme une mer sans eau.

Trop de toi dans mes écris, je n’écris plus je t’écris, j’ai peur de ne pas être à la hauteur des attentes, j’écris pour me crée une bulle dans laquelle on s’aime fortement...

sur les bancs des mélancoliques mon texte siège, si t’as l’impression que je suis toujours joyeux c’est parce que je pleure de l’intérieur pour noyer cette amour et sincèrement j’y arrive pas...
J’aimerais te dire tellement de chose que je résumerais en un je t’aime sincèrement Naomie.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Maison à vendre

Christiane Tuffery

« Il y aura toujours quelqu’un pour repeindre les plinthes... »
Cette petite phrase tourne en boucle dans la tête de Margot, une phrase innocente a priori, échangée à voix basse... [+]


Nouvelles

Le jardin bleu

Eric Gautron

Le train me ramenait à la maison. Assis en face de moi un couple assez âgé faisait des mots croisés. Les cheveux de l’homme étaient blancs, les mains de la femme ridées, ils riaient, ils... [+]