Mesaventures d'un étudiant

il y a
5 min
15
lectures
0
Image de 2019

Thème

Image de Nouvelles

Toute histoire commence un jour, quelque part, avec une personne sans histoire et une succession d'incidence souvent dérisoire. Koda est un jeune étudiant en ecomomie vivant en cité universitaire avec ses 04 colocataires se débrouillant comme il peux pour survivre. Ce lieu n'est pas du tout confortable pour lui mais il y a pris petit a petit goût car il lui offrait un lieu pour se reposer et pour se divertir avec ses camarades. Les jours passaient la vie suivait son cours jusqu'au jour où la nouvelle tomba. Koda devait quitter la cité universitaire. En effet au bout de deux ans les étudiants devaient libérer les chambre de la cité au profit des nouveaux étudiants. Il avait un délai de 2 mois pour trouver un lieu où aménager. Il fit appel à ses parents qui lui firent comprendre qu'ils arrivent à peine à joindre les deux bouts criblés de dettes. Il ne pouvait donc pas cotiser avec ses camarades pour prendre une maison hors de la cité. Il lui fallait trouver de l'argent et vite. Il a commencé à dépérir très pensif cherchant à trouver une solution car personne n'était ne voulait lui emprunter de l'argent. Il n'était pas non plus question d'abandonner les études et rentrer chez lui si proche de la licence. Tous les moyens étaient maintenant bons pour se faire de l'argent. Ne pouvant pas dormir Koda est sorti tardivement marcher pour s'aérer l'esprit. Il aperçu un homme marchant bizarrement;il semblait saoul. Soudain l'homme secroula,ne voyant personne aux alentours Koda profita de l'occasion pour dépouiller ce dernier de son portable et son porte-monnaie et s'enfuit jusqu'en cité. Il passa une nuit blanche grondé par sa conscience "je n'avais pas le choix" se disait-il pour se calmer. Le lendemain il arriva à vendre le portable ce qui lui faisait une belle somme additionné à ce qui était dans le porte-monnaie. Il pu alors payer sa part de cotisation et le problème était réglé. Cependant il se sentait toujours mal et il devait poser une bonne action pour calmer sa conscience. Il décida de retourner nuit tombée deposer le porte-monnaie qui contenait des papiers assez important. Le voilà alors sur les lieux deposant soigneusement le porte-monnaie. "Au moins j'ai fait une bonne action" se disait-il "Il comprendra de que j'étais désespéré et puis c'est pas bien d'abuser de l'alcool il l'a un peu mérité aussi". Koda enfin soulagé rentra en cité. C'était le week-end et il profita du surplus d'argent qu'il avait pour se divertir. Le lundi après une longue journée de cours Koda fut accosté par une voiture en rentrant chez lui. Un homme sortit et lui dit:
_bonjour jeune homme je veux juste te remercier d'avoir ramener mes papiers dans le porte-monnaie.j'étais dans les parages quand tu l'as déposé et je t'ai suivi discrètement après quoi je me suis renseigné sur toi"
Koda tout médusé ne savais pas quoi lui répondre. Et il fut rempli d'un tel malaise et d'une telle culpabilité. Puis l'homme rétorqua:
_Tu me dois beaucoup d'argent tu sais, mais on va s'arranger tu vas me rendre un service pour compenser. c'est d'accord? "
_"Oui monsieur" Répondit Koda
_" Tu peux m'appeler monsieur Billy. On se verra demain au maquis en face de la cité à 18h pour que jete dise ce que tu feras pour moi; sur ce bonne journée" ajouta-t-il
Koda se voyait embarqué dans une histoire très ambiguë mais il avait là un moyen de se faire pardonner.
Le lendemain à l'heure fixée le jeune étudiant arriva sur les lieux et pris place. Monsieur Billy pris alors la parole
_" Ah tu es venu; très sage décision. Je ne vais pas y aller par 4 chemins j'ai remarqué que tu es beaucoup actif sur les réseaux sociaux tu vas donc m'aider à rependre certaines informations compromettantes sur un concurrent. Tu n'auras qu'à les partager avec le maximum de personnes j'ai déjà tout préparé"
_"Mais ça risque de m'apporter des ennuis monsieur Billy!" s'exclama Koda
_"Tu n'as rien à craindre, il y a des personnes qui ont fait pire sans être inquiété et puis je connais tous les hommes influents du pays donc tu n'as rien à craindre"
_"C'est compris monsieur Billy, je publierai ces informations" répondit le jeune étudiant d'un air un peu rassuré
_"Tiens cette tablette numérique tu l'utiliseras pour les publications. C'est simple tu publie ce que je t'enverrai" Ajouta Monsieur Billy
"Maintenant que tout est dit commande à boire nous allons arroser notre collaboration" Conclut-il.
Après une soirée bien arrosée rentra en cité tout joyeux, car maintenant il est en collaboration avec un "homme important "; donc pas de soucis à se faire. Il passa la nuit à découvrir son nouvel outil de travail.
Deux jours après il commença à recevoir les informations à dispatcher, et il s'exécuta. Les publications suscitaient de vives réactions, et étaient partagé par d'autres internautes donnant l'impression au jeune étudiant de bien faire son travail. Il était fier de créer la polémique sa côte de popularité augmentant. Monsieur Billy très content du travail lui donnait souvent de l'argent pour l'encourager.
Le temps passait la vie continuait pour Koda négligeant les conséquences de ses publications. Il vivait en location avec certains de ses camarades il n'avait plus de soucis d'argent tout semblait bien aller pour lui. Mais c'était juste le calme qui précède la tempête.
Un bon matin en se préparant pour les cours Koda reçut un appel de la police lui demandant de venir répondre à une convocation et ce à 8h précise. Le jeune étudiant la peur au ventre se rendit au poste de police plus savoir ce qui se passait. Arrivé il fut installé et l'officier de police pris la parole
_"Bonjour jeune homme, je vois que tu as l'air surpris et je parie que diras ignorer la raison de ta convocation. Eh bien c'est à propos de tes publications incendiaires sur les réseaux sociaux. Ce que tu dis dans ces post est très grave, internet n'est pas un lieu de non droit. Tu encoure des sanctions pénales tu sais"
Koda suait à grosse gouttes se voyant dans le pétrin, il décida de dire toute la vérité
_"Monsieur l'officier en fait je ne suis pas l'auteur de ces publications c'est un certain monsieur Billy qui m'as demandé de le faire moi je n'ai fait que relayer l'information. Je peux vous donner toutes les informations dont je dispose sur ce monsieur Billy"
"Ah, mais tu es quand même complice. Donne nous toutes les informations dont tu dispose sur ce monsieur Billy après quoi tu pourras y aller" ajouta-t-il l'officier de police
"Tu restera à notre disposition en cas besoin et n'essaie surtout pas de quitter la ville" Conclut-il.
Après avoir donné ces informations Koda retourna s'allonger à la maison pensant à ce qui lui arrive lui un jeune sans histoire qui se retrouve dans une affaire bizarre. Il remarqua que monsieur Billy le contactait de moins en moins. La petite assurance qu'il avait disparut, il savait qu'il allait devoir tout assumer tout seul.
Deux jours après il fut interpellé par la police. Le policier prit parole:
-"Mon cher ami nous n'avons pas pu trouvé ton monsieur Billy. Tu as tout simplement été manipulé. Maintenant tu es seul face aux faits"
_"Il avait promis d'assurer mes arrières, il m'as dis que je craignais rien et j'ai cru aveuglement. Je ne sais plusquoi faire je m'en remet à vous" confia Koda la tête baissée les larmes aux yeux
_"En consultant ton casier j'ai vu qu'il était vierge tu n'as jamais eu ce genre de problème,Cela joue à tn avantage. Voilà ce qu'on va faire tu vas prendre le soin de supprimer tes publications même si internet en garde les traces; au moins la majorité des gens n'en auront plus accès. Ensuite tu vas sensibiliser tes camarades sur les dangers des réseaux sociaux. Cela nous permettra de prévenir ces genres de situation. N'oublie pas d'éteindre le feu que tu as allumé, tu démentira tous tes précédentes accusations. Si tu fais tout ça je peux fermer les yeux sur ce que tu as fait" explique l'officier de police.
Koda après avoir essayé ses larmes promit de s'exécuter remerciant l'agent de police. Il s'ensort plutôt bien et il avait bien compris la leçon. Toute ces situations qu'il a traversé en si peu de temps lui ont permis de grandir et de tirer beaucoup de leçons. Il fera désormais face à ses difficultés sans céder à la facilité car l'issu peut être fatal.

0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,