Le Creux idéal

il y a
2 min
921
lectures
462
Finaliste
Jury
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Il serait difficile de parler du « Creux idéal » sans l’appauvrir ou le ternir, tant ce récit – ou ce poème – est riche et éclatant ! Les

Lire la suite

Parler de moi ? Pour dire quoi ? Franchement, qui ça intéresse ?

Image de 72h - 2021
Image de Très très court

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Le gars, son truc à lui, était vaste mais sans complexité. C'était la solitude.
Et la boîte.
Le gars, il vivait en retrait du monde, chercheur de silence, prononceur de rien, ours sur les bords, castor en son milieu, auroch au contour de ses gestes.
Et la boîte.
Le gars faisait peur quand on le croisait sur le haut de la crête, gesticulant et muet, son grand corps vers l'adret tout penché, funambule géant lesté d'un seul côté : le gauche, à cause du cœur, indéniablement.
Et la boîte.
Il apparaissait, épouvantail chahuté de l'intérieur, habillé comme un sapin rouge, camouflé par des bouts de branches enrobés de lichen vieux, sanglé de rameaux découpés aux ciseaux de ses dents, boutonné à l'épine bien serrée. Et ses yeux, bon Dieu de bon Dieu, ses yeux : airelles trempées au lavoir de ses larmes, empierré tant bien que mal, depuis mille ans, au moins.
Et la boîte.
Le gars, il n'avait pas les mots pour dire, pour écrire, pour taire, mais les larmes, oui, il les possédait, les tissait en ruisseaux, les filait en torrents. Et, à la saison hiver, c'étaient des avalanches liquides, des glaciers physiologiques, avec des crevasses, des fissures et tout le tralala émotionnel, tu comme on tuerait le lièvre au sortir de sa tanière.
Et la boîte.
Le gars, on le craignait sans le connaître vraiment, peut-être à cause de ses pieds qui ressemblaient à des souches sèches, sans chaussures, nues et lourdes, laissant des traces dans la terre, dans l'herbe, des traces pareilles à des empreintes profondes, larges, si peu humaines.
Et la boîte.
Le gars, quand il ne marchait pas, il creusait. Son dos, vaste colline enroulée lentement, donnait le signal, signait la recherche. Son dos, gros bol renversé en une voussure fourrée d'on ne savait quoi, entrainait une poussée vers la caillasse. Il fouissait. Cherchait. Ne trouvait pas. Cherchait encore. Une place, le creux idéal peut-être.
Et la boîte.
Ses ongles râtelaient, piochaient, excavaient tout, mais de ce tout, tant et tant de fois, retourné, de ce tout inutile, rien ne venait, tout était vain, parfaitement. Alors il cherchait toujours, du petit jour à la grande nuit, de la soif à la faim, de la sueur au grelottement.
Et la boîte.
Le gars, il l'avait enfoncée dans la poche de son écorce fémorale et, chaque seconde de répit, vous m'entendez, chaque seconde, il la caressait, passait ses doigts sur le velours qu'il savait blanc, au travers d'un linge protecteur. Il passait ses doigts. Passait ses doigts, éternellement. Goût de pagaille dans la bouche. Des gouttes sur les cils, dans les poils de sa barbe plus longue que la plus longue des barbes.
Et la boîte.
L'objet était céleste. Il lui était tombé dessus, dilué dans le jus de l'orage d'une nuit de l'enfance alors, lui, le gars, il avait adopté la boîte, l'avait apprivoisée et même, oui même, il l'avait aimée comme on aime d'amour, comme on aime toujours.
Il avait simplement emmailloté la boîte dans un linge. C'était une fanfreluche pourpre. Alors il creusait encore, cherchant le creux idéal, depuis mille ans, au moins.
Et la boîte.
Jamais il n'avait songé à l'ouvrir mais le fallait-il ? Le fallait-il vraiment ?
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Il serait difficile de parler du « Creux idéal » sans l’appauvrir ou le ternir, tant ce récit – ou ce poème – est riche et éclatant ! Les

Lire la suite
462

Un petit mot pour l'auteur ? 65 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Denis Infante
Denis Infante · il y a
Son "précieux", son "trésor" !
En dire tant, sans ne rien révéler, un tour de force !

Image de Maicha Claire
Maicha Claire · il y a
La boîte reste mystérieuse. Cet homme chercheur cherche peut être l infini dans cette boîte finie...
Image de Mathias Moronvalle
Mathias Moronvalle · il y a
Beau texte sur un gars un peu bourru
Image de Patricia Besson
Patricia Besson · il y a
Quel beau texte que je découvre !! Bravo
Image de Nelson Monge
Nelson Monge · il y a
Un style et une force remarquables pour une intrigue à questions !
Image de Bob Pollen
Bob Pollen · il y a
Honnêtement j'ai rien compris mais bravo
Image de Georges Saquet
Georges Saquet · il y a
Mon soutien renouvelé !
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Un style à la fois foisonnant et épuré, sans rien qui dépasse mais qui saille de ses épines tendres plantées dans le cœur du lecteur. C'est singulier en diable et pluriel dans sa portée. Deux de mes passages préférés, qui ne ressemblent à rien d'autre qu'à du Sylvie Neveu : * "Le gars, il vivait en retrait du monde, chercheur de silence, prononceur de rien, ours sur les bords, castor en son milieu, auroch au contour de ses gestes".
* "ses yeux : airelles trempées au lavoir de ses larmes, empierré tant bien que mal, depuis mille ans, au moins".

Image de Brigitte Bardou
Brigitte Bardou · il y a
De mon (si petit) point de vue, ce texte méritait un prix du jury ! mais bravo pour le macaron !
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Un peu tard, mais je suis là, félicitations, Sylvie ! J'en profite pour me réabonner.
Image de Odile ANIZET-DERUSSY
Odile ANIZET-DERUSSY · il y a
Inattendu: mystère, poésie, humanité.
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Magnifique Sylvie, j'aime te lire et partager avec toi des instants, sans le gars mais avec la boîte.
Image de JAC B
JAC B · il y a
Super, ce macaron Sylvie, bravo!
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Et la boîte... est macaronée... bravo Sylvie !
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Félicitations pour ce macaron, je reviens vous dire à quel point j'ai adoré votre écriture.
Image de Solange Dolloup
Solange Dolloup · il y a
Sylvie, vous êtes ma gagnante. J'aime tout de votre texte. La poésie, les images, les couleurs et odeurs, l'évasion, la suggestion et ce qui ne s'entend pas. Et puis... "le gauche, à cause du cœur", qui, puisque vous m'avez lu, savez pourquoi, me parle tant.
Bravo !! Et merci !!!

Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
Oh merci Solange, merci. Votre présence ici me touche délicatement. À bientôt
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Il serait impossible de ne pas aimer ce gars et sa boîte immémoriale (un doudou de grand). Et bien plus encore !
Tout mon soutien enthousiaste !

Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Bravo Sylvie pour ce texte plein de mystère et de poésie. J'ai vraiment aimé !
Image de Sékou Oumar SYLLA
Sékou Oumar SYLLA · il y a
Bravo pour ce beau texte ! Vous avez toutes mes 3 voix. Je suis finaliste et j’occupe la 2ème place du Prix des jeunes écritures.Pour l’heure, près de 200 voix me séparent de la première place. Merci de passer faire un tour chez moi et de soutenir mon texte si vous avez le temps. . Les votes seront clos ce jeudi 15 juillet à 17h (Heure de Paris)
Le lien du vote.
L’art de la vie et de la réussite (Sékou Oumar SYLLA)

Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un RE-revote pour cette boîte qui pour moi baigne dans la poésie.
Image de François B.
François B. · il y a
Un texte riche en images et en interprétations possibles. Mon soutien
Image de Thara
Thara · il y a
Je souhaite une bonne finale à votre texte...
+ 5 voix !

Image de Sam Wallyn
Sam Wallyn · il y a
Texte très original, imagé et bien écrit ! Et cette boîte dont on se sait rien… Bien trouvé ! Bonne finale à vous !
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
A chacun d'imaginer ce que contient cette boite mystérieuse qui, malgré sa petite taille, emplit à la fois l'univers du protagoniste et... ce récit ! ;)
Image de Benjamin Meduris
Benjamin Meduris · il y a
Bonne finale, Sylvie ! Je relis ce texte particulièrement énigmatique et à l'écriture singulière avec plaisir.
Image de Carl Pax
Carl Pax · il y a
Le gars, l'homme arbre, épouvantail épouvantable, à la fois silencieux et plein de chahut, d'une belle poésie qui laisse libre l'interprétation. Bonne finale Sylvie :)
Image de Paul-Marie Dessaint
Paul-Marie Dessaint · il y a
Chercheur de silence, il faut savoir le faire, le vouloir aussi. Quelle démarche, en osmose avec la nature, loin de la société de consommation. Retrouver nos racines ou du moins faire un pas vers elles pour en approcher. Bravo et bonne chance.
Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Bonne finale, Sylvie.
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
la magie de ces mots emplit la boîte à vivre en poésie
toutes mes voix et c'est bien peu au regard de l'envolée permise juste après la lecture de ce texte ...

Image de Vrac
Vrac · il y a
Ça alors, vous aussi, Sylvie, faites des sorties dans l'espace et nous envoyez ces photos ahurissantes, tandis que l'air de rien vous nous racontez que les malheureux que la mythologie envoya tourbillonner sont des géants doux et touchants, d'une tendre humanité. Ce faisant, vous faites des bouquets de dénébola et nous enseignez la cosmogonie, l'orographie et la poésie, nous laissant faire le tri de vos météorites
Image de Vrac
Vrac · il y a
Ch'sais plus comment ça marche d'puis l'temps. J'avais oublié de voter. 5, c'est ça ?
Image de Natalia Vonsovitch
Natalia Vonsovitch · il y a
Votre boîte à vous contient de bien jolies pépites... et tout mon soutien.
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Je vous souhaite une bonne finale , Sylvie .
Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
Merci Ginette
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Votre écriture est d'une beauté qui dépasse nos mesures ordinaires. Il y a de l'enfantement, de la mythologie, de l'éternité dans chacune de vos phrases. Un souffle immense qui élargit notre vision, nous envoie rouler dans les étoiles.
Je me suis prise d'une vénération passionnée pour votre 'Géant ' et je ne me lasse pas de relire. Un mot suffirait (peut-être ) : Splendeur. Avec : MERCI.

Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
Mome... Il y a dans ce que vous dites ici, la maille de la vie, la fibre si humainement précieuse de l'existence et lui, Géant de l'histoire, cueille pour vous un bouquet de gentiane ; c'est pour vous dire merci parce que les mots lui manquent, il essaie pourtant mais ça ne vient pas. Alors oui, Merci, Mome
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Je clique sur : j´aime: mais c'est tellement insuffisant ! Je garde vos gentianes près du cœur. Et joins quelques fleurs de jasmin, ouvertes ce matin.
Image de La Nif
La Nif · il y a
je reste presque sans voix devant tant de poésie splendide. J'aurai besoin de temps pour vous dire mon émoi. Mais attendez, Je vais chercher Vrac . Il alla aussi me chercher il y a près d'un an pour me faire découvrir et lire un de vos textes et partager ce moment de bonheur de lecture...
Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
Hé bien, Chère LaNif, j'aime bien que vous restiez là, dans ce presque si touchant. Oui restez. On est bien ainsi. L'instant si peu vocal et si délicieusement doux fait son roulis-roulis, Vrac saura cela aussi. Je vous remercie affectueusement
Image de Margue xx
Margue xx · il y a
BRAVO SYLVIE
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Une boîte spirituelle... surtout ne pas l'ouvrir, mais continuer à la remplir. Belle finale, Sylvie.
Image de Albanne R.
Albanne R. · il y a
Je vote pour ce très joli texte et suis fière d’être en finale à vos côtés. Merci pour ce moment de lecture.
Image de Julien1965 Dos
Julien1965 Dos · il y a
Mon soutien bis pour ce très beau texte....
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Bonne chance, Sylvie !
Image de Pierre-Hervé Thivoyon
Pierre-Hervé Thivoyon · il y a
Très belle écriture ! Bonne finale !
Image de Marie-Hélène Moreau
Marie-Hélène Moreau · il y a
Du style dans l'écriture, bravo !
Image de Olivier Descamps
Olivier Descamps · il y a
Le creux idéal, c'est celui de mon estomac qui m'invite à savourer une tartelette aux fraises, oeuvre d'un artisan local que j'apprécie. Ayant avalé la première bouchée de cette merveilleuse pâtisserie (oui, on n'écrit pas la bouche pleine !), je me permets de revoter pour votre écriture soignée et poétique. Un régal de lecture pour accompagner un régal gourmand ! Bonne finale, Sylvie !
Image de Nouhou Saidou
Nouhou Saidou · il y a
Mystérieuse boite, mystérieuse histoire !! Vous avez mes voix !!

Je vous prie de me lire au Kilniido ( Un enfant mystérieux) (Nouhou Saidou)

Image de Bruno Ginoux
Bruno Ginoux · il y a
"Goût de pagaille dans la bouche", j'aime beaucoup :)
Image de Ralph Nouger
Ralph Nouger · il y a
Bien écrit. Gardons le secret de cette boite !
Image de Blackmamba Delabas
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Toutes mes voix pour cette histoire magistralement écrite !
Image de Brigitte Bardou
Brigitte Bardou · il y a
Bravo pour cette place en finale bien méritée ! Ce texte est de toute beauté !
Image de Hortense Remington
Hortense Remington · il y a
Bravo Sylvie ! Bonne finale !
Image de Hermann Sboniek
Hermann Sboniek · il y a
Bravo Sylvie
Bises

Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Trop contente pour toi, ma Sylvie .... bravo et bises jolies !
Image de Cristo R
Cristo R · il y a
Bravo Bravo et je renouvelle pour la finale, sans hésiter j'avais fait le bon choix puisque le comité a suivi . Les commentaires éclairés ce sera après.
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Quelle merveilleuse écriture. Mes voix sans hésitation
Image de André Page
André Page · il y a
Bravo Sylvie, bonne finale :) :) !!
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
La poésie au sommet de cette montagne ! Boîte envoûtante et soutien total à cette quête immortelle !
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Me revoilà ... et trop contente !
Image de Cristo R
Cristo R · il y a
je reconfirme mon vote 5 voix d'avant la cyber attaque sur votre texte mais je ne sais plus où l'on en est ....


Ce qui est sûr c’est que les virus n’auront pas notre ADN ni celui des hackers ni celui du delta qui plane

Le secret de l’ADN (Cristo R)
La boîte et le secret de l'ADN (Cristo R)

Image de Olivier Descamps
Olivier Descamps · il y a
" Ecriture soignée et poétique ! Un régal ! " Je revote avec plaisir !
Image de Ombrage lafanelle

Vous aimerez aussi !