4
min

L'amitié perdue

Image de Lole

Lole

36 lectures

6

Il était une fois, deux amies inséparables. L'une avait de très beau cheveux, mais ce qui était encore plus incroyable c'était ses grands et beaux yeux verts émeraudes. Tous le monde la surnommait Coquelicot Émeraude. L'autre avait une peau blanche et nacrée et des cheveux noirs ébène mais sa douceur était le plus surprenant de tous, tellement qu'ils l’appelaient Douce Étincelle et pas par son prénom : Marilou. Toutes deux étaient inséparables, c'étaient comme les deux doigts de la main. Elles vivaient heureuse à la campagne, enfin dans leurs campagne où le ciel était violet et les eaux scintillaient comme des diamants brillants de mille feux. Quand elles n'étaient pas ensemble, c'était comme si elles perdaient toutes les deux leurs pouvoirs magiques et leurs joie.


Un jour Coquelicot Émeraude appris une terrible nouvelle, son amie de toujours allait déménager dans un village voisin et allait partir dans une nouvelle école. La jeune fille était horrifiée elle ne voulait pas entendre que son amie partait, mais pourtant c'était vrai, elle déménageait la laissant toute seule dans leur village d'enfance.
Une année passa, loin de Douce Étincelle, elles continuaient à se parler par message et lettre, mais Coquelicot Émeraude voyait que sa meilleure amie changeait de jours en jours. Elle devenait in reconnaissable. Et puis elle commença de parler de plus en plus souvent d'une fille dans son école, elles disaient qu'elles étaient supers amies et qu'elles faisaient tout ensemble. Ce qui agaça fort notre héroïne et qui la rendait de plus en plus agressive. La jeune fille en avait tellement marre de cette fille si mystérieuse à ses yeux qu'elle l'avait surnommait La Charmeuse Maléfique.
Les minutes passaient, les heures s'écoulaient et les jours défilaient enfin était venu le jour d'entrer au collège.


Ce premier jour de collège, Coquelicot Émeraude était très stressée de savoir qu'elle allait revoir sa meilleure amie depuis si longtemps l'angoissait tellement qu'elle en avait mal au ventre.
Coquelicot Émeraude attendait son tour d'être appelée pour rejoindre sa nouvelle classe avec son professeur principal. La jeune fille attendait dans une foule de jeunes de son âge, elle regardait à droite à gauche et derrière elle mais elle ne vit pas sa Douce Étincelle. Soudain elle entendit son prénom et nom au micro et s'approcha d'une jeune femme qui devait être sa professeur principale. Elle était la première de sa classe. D'autres gens se joignirent à Coquelicot Émeraude mais pas son amie. Mais tout d'un coup elle se retira de la foule, c'était elle. Sa meilleure amie était dans sa classe, l’adolescente fut très contente de cette nouvelle, mais son excitation cessa en voyant que La Charmeuse Maléfique était bras-dessus bras-dessous avec Douce Étincelle. Un lutin bleu les suivait à la trace et ne faisait que parler. Coquelicot Émeraude appris qu'il se surnommait Lutin Bavard.
Les jours passaient peu à peu et ils étaient déjà à la moitié de l’automne. Coquelicot Émeraude était malheureuse car sa meilleure amie ne lui parlait plus et l'ignorait. La jeune fille avait beau essayé de la récupérer mais rien n'y fit. Elle lui avait écrit une lettre, comme quoi elle lui manquait, qu'elle voudrait la retrouver, elle avait même marqué des souvenirs de leur enfance où elles s'aimaient et où elle avait partagé de fabuleux moment, mais quand Douce Étincelle la lut elle ne ressentit aucune émotion et toute suite après l'avoir lu elle l'avait jeté à la poubelle. Mais notre héroïne ne baissait pas les bras, alors elle décida de se rapprocher de son amie, en mangeant avec elle, en engageant de longues discussions ensemble ou bien en riant et s'amusant comme des folles pendant l'heure de sport ou de récré.
Mais quand elle commença à mettre son plan à l'action quelques jours passèrent. Mais peu de temps après Douce Étincelle qui était si douce avant s'énerva contre la ravissante adolescente en lui criant dessus et en lui disant d'arrêter de la coller, d'arrêter de la suivre partout où elle allait. Coquelicot Émeraude fut stupéfaite de la réaction de son amie, elle qui était si délicate avant, elle ne comprenait plus rien. Avant de partir la fille ensorcelante lui adressa un sourire à la fois machiavélique et à la fois victorieux. Coquelicot Émeraude était de plus en plus désespérée de jour en jour. Soudain une idée lui traversa l'esprit, et si elle essayait de montrer à Douce Étincelle la méchanceté de son amie machiavélique. Notre héroïne attendit le bon moment pour venir vers son amie perdue.
Le jour venu, Coquelicot Émeraude s'avança vers Douce Étincelle et lui montra la voleuse entrain de se moquer d'un petit troll. Mais, hélas la douce adolescente ( qui ne l'était plus) défendit La Charmeuse Maléfique en rejetant la méchanceté de la perfide fille sur le pauvre troll, puis s'en alla en laissant une fois de plus la ravissante jeune fille bouche bée. La Charmeuse Maléfique gagnait peu à peu a victoire tant espérée avec elle, Lutin Bavard riait à gorge déployé. Notre héroïne était anéantie. Elle ne savait plus quoi faire, en plus, Douce Étincelle commençait à se moquer d'elle, tellement qu'elle faisait enfuir la ravissante jeune fille à chaque fois qu'elle riait d'elle.
Un jour, Coquelicot Émeraude en eut marre. Elle eut marre de la voleuse, marre de sa meilleure amie, marre de tout le monde.
Accablée par tant de colère et de haine, elle décida de voir La Charmeuse Maléfique à la récré et de l'affronter. La récréation commença, Coquelicot Émeraude s'approcha de la perfide fille et lui demanda un duel. La voleuse accepta. Elles se mirent en place et le combat commença. Ce fut une lutte sensationnelle avec des plaquages au sol et au mur, des coups de poings et de pieds, le sang coulait à flot et les égratignures apparaissaient. Heureusement, que deux elfes cessèrent la bataille. Elle partirent chacune de leur coté, essoufflées.

Coquelicot Émeraude s'assit dans l'herbe fraîche à coté d'une rivière scintillante. Notre héroïne se contemplait à travers le reflet que lui donnait l'eau transparente. Elle se vit. Elle vit sa souffrance car des larmes de rages et de tristesse coulaient de ses grands et beaux yeux verts. Quelques égratignures par-ci par-là encombraient son visage mais rien de trop grave. Un coup de vent du nord défit sa tresse laissant dans le vent ses grands et long cheveux ondulés. Coquelicot Émeraude se croyait seul mais en tournant la tête à gauche elle aperçut la présence d'une magnifique fée aux cheveux violets. Sa jupette bouffante et son débardeur ainsi que ses ailes étaient tous assortis dans les tons de violet/vert. Elle était magnifique, son air espiègle la rendait radieuse et on voyait de la chaleur, de la joie et de l'espoir dans ses beaux yeux noisettes.
Elles parlèrent longtemps de tout et de rien, puis vint la question fatidique que lui posa la fée. La question est « pourquoi tu es malheureuse, tu m'as appelé pour une raison ? » . Coquelicot Émeraude ne savait pas quoi dire, mais ensuite elle réfléchit, et s'était dit que si une fée était venue c'était pour résoudre son problème. Elle lui raconta donc tout, elle se libéra de cette histoire en la lui contant. Après lui avoir tout raconté, la fée lui répondit que c'était trop tard, qu'elle ne pouvait plus rien faire, que son amitié était fini, était close avec Douce Étincelle qu'elle devait trouver d'autres amies et ainsi de suite, que l'amitié n'était pas éternelle et qu'il fallait apprendre à tourner la page.
Notre héroïne resta comme ça sans boucher, ses larmes coulaient ne s'arrêtant jamais. Ému Coquelicot Émeraude dit merci à la fée qui partit.

La ravissante jeune fille avait compris et malgré les larmes et la tristesse qui l'envahit elle repris peu à peu espoir et repartit sur le chemin de la vie avec la détermination de retrouver des amies.


Il faut apprendre à tourner la page,
car les amitiés ne durent jamais éternellement
6

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lole
Lole · il y a
Merci, je me suis vraiment inspiré de cela en mettant un peu d'imagination ça ma vraiment libéré des émotions que j'ai pu avoir à cause de ça et ça m'a fait du bien, maintenant ça va mieux.
Image de Nihal
Nihal · il y a
Superbe !! ( comme vous deux !) C'est vraiment bien !
Image de Mamierara
Mamierara · il y a
tout à fait d'accord avec le commentaire de TESS, je n'aurais pas dit mieux......Confucius (philosophe chinois 555-479 av.J.C)
a écrit : "Exige beaucoup de toi-même et attend peu des autres. Beaucoup d'ennuis te seront épargnés."

Image de TessAlexandre
TessAlexandre · il y a
Quel beau conte! Tu allies sincérité et imagination comme personne ma Lolotte et le résultat est super! Sage est celui qui sait tirer des leçons de sa vie pour repartir de l'avant comme tu l'as fait <3