Coquette la cocotte

il y a
2 min
6
lectures
0
Dans un poulailler ordinaire, d’une ferme ordinaire, vit Coquette, une cocotte tout sauf ordinaire.
L’ambition de toutes ses copines c’est d’obtenir la palme d’or de la meilleure pondeuse.
Chacune d’elle travaille sans relâche afin de monter fièrement sur la première marche du podium de paille !
Coquette, elle, n’a que faire de ce prix qu’elle trouve ridicule.
Cette activité ne l’intéresse pas.
Elle trouve ça contraignant, fatiguant et tellement ennuyeux !
Ce que Coquette préfère c’est plaisanter.
Tout le temps !
Pendant la nuit, alors que tout le monde dort à poing fermé dans la basse-cour, la malicieuse subtilise le réveil de Mr Coq avant de le secouer vigoureusement :
« Mr Coq, Mr Coq, il est 7h, réveillez-vous ! » hurle-t-elle.
Mr Coq, tout étourdi, les yeux mi-clos et la crête en vrac se met alors à chanter.
Une à une les cocottes sursautent et se mettent au travail dans la panique générale !
Quelle pagaille !
Mais Coquette, elle, trouve la situation très amusante !
L’après-midi, Coquette rejoint Madame Cocotte la comptable qui dresse le tableau récapitulatif du nombre d’œufs pondus.
Elle en saisit alors plusieurs et les fait voltiger en l’air.
Quelle agilité, une vraie prouesse, mais cela déconcentre Madame cocotte la comptable qui ne sait plus où elle en est !
Plus tard dans la soirée, les cocottes travailleuses se rassemblent pour cocotter de leur journée.
L’attitude trop studieuse de ses compères ennuie Coquette.
Elle décide, une nouvelle fois, de mettre un peu de folie dans le poulailler.
Déguisée en renard, elle s’avance et s’exclame :
« Bonsoir mesdemoiselles ! Que vous êtes belles ! Je dirais même que vous êtes à croquer ! »
Stupeur générale !
Les cocottes s’affolent, volent, courent, crient dans tous les sens !
Coquette de son côté, s’esclaffe, ravie de sa supercherie.
Mais bientôt, entre l’agitation et les coups d’ailes, la pyramide d’œufs menace de s’effondrer !
La catastrophe est imminente. Coquette met vite un terme à sa plaisanterie avant qu’il ne soit trop tard.
Le calme revient alors mais la colère des autres cocottes est vive !
« Ça suffit, on en a assez de tes blagues Coquette, ça ne nous fait plus rire du tout ! gronde cocotte la veillotte, la doyenne du poulailler.
- On travaille sans relâche pour la survie du poulailler et toi, tu ne fais que t’amuser ! ajoute une seconde cocotte.
- Si tu t’ennuies, tu n’as qu’à planter des tomates ou trier les asticots !
- Oui mais attention, reprend cocotte la vieillotte, une poule qui ne sait ou ne veut pas pondre, risque de terminer dans la marmite !! »

A ces mots, Coquette est saisie d’effroi.
La marmite ? Oh non ! Quel terrible destin !
Depuis cet incident, Coquette cesse ses enfantillages et décide de se mettre au travail.
Pourtant, malgré son sérieux et sa bonne volonté, elle ne pond toujours pas.
Terrifiée de finir en bouillon, elle pense même à organiser son évasion.
Heureusement, le jour J, elle découvre que pendant son sommeil, elle a pondu ses premiers œufs.
Contrairement aux œufs ordinaires, ils ne sont ni blancs ni beiges mais multicolores.
Il y en a des roses, des rouges, des bleus, avec des pois ou des rayures...
Elle se précipite alors vers ses camarades pour les leur montrer.
Ces dernières, intriguées, ne savent que penser. Est-ce encore une mauvaise blague ?
« Tes œufs sont une énigme, ils sont peut-être maudits » explique cocotte la vieillotte.
Par mesure de précaution, l’assemblée générale décide de s’en débarrasser.
Mais Coquette s’y oppose farouchement et contre l’avis de toutes, les cache sous son lit de paille.
Mais un jour, ses œufs roulent et tombent accidentellement dans les différents paniers mis en place par le fermier.
Le lendemain matin, catastrophée, Coquette se prépare dignement à plonger dans la marmite quand Blanquette, la petite chèvre, l’interpelle :
« As-tu entendu la nouvelle Coquette ? Il paraît que des œufs magiques ont été trouvés dans vos paniers !
- Des œufs magiques ? s’étonne la cocotte.
- Oui des œufs en chocolat, recouverts d’une coquille colorée ! D’après mes informations, les humains en sont friands et en réclament même davantage ! »
Coquette comprend alors qu’elle n’est vraiment pas une cocotte ordinaire et que sa mission dans le poulailler, quoique différente, est aussi importante que celle de ses copines.
C’est ainsi que chaque année, pendant la période de Pâques, elle pond de magnifiques et délicieux œufs en chocolat !
Et comme elle n’en reste pas moins joueuse, elle décide également de les disposer de-ci de-là dans les jardins, les balcons, sous un oreiller ou bien dans les souliers.
Peut-être t’a-t-elle déjà proposé une chasse aux œufs ?
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !