1
min

Arrimer les amarres

Image de Survivance

Survivance

15 lectures

5

Assise à la terrasse d’un bistro, j’avale à petit coup un énième café. Surement le café de trop. Je suis accroc à la caféine depuis plus de 24 ans. Surtout depuis ce jour pas si lointain où j’ai dû délaisser presque toutes sucreries. Dehors boissons gazeuses et tout ce qui fait monter et descendre trop vite la glycémie aussi follette que moi. Depuis, je me traîne toujours sur moi une capsule de glucose. Cette glycémie se délecte parfois sur ma personne sans raison à se prendre pour le liquide du thermomètre. Elle s’amuse à suivre fictivement la courbe des températures. Là je me dis : elle fera la piquée si elle le veut! Je l’assommerai avec un sandwich au jambon et fromage suisse. Cela lui apprendra qui est encore le maître. J’arrête de penser à ses folies et je me concentre sur le paysage qui s’offre à moi. Je regarde les personnes qui passent, la petite fille rieuse dans les bras de son père, le couple d’amoureux seul dans leur univers et les voitures qui passent. Je pense à ma vie, mes combats, mes amis et mon quotidien. Je ne m’étais pas sentie aussi légère depuis longtemps, une confiance nouvelle s’est progressivement installée en moi malgré les doutes qui m’assaillent encore. Là, je vois poindre des mots. De plus en plus de mots jaillissent dans ma tête et une fois de plus je prends mon cellulaire, le déverrouille, clique sur le bloc-notes et compose un autre poème. Le bruit ambiant ne me dérange aucunement. Encore une fois, c’est reparti.

Arrimer les amarres

J’entrevois la perspective,
Je ne l’attendais plus,
Ce littoral que je désire plus que tout.
Je tremble dans ma conscience,
Je frémis aux récifs qui me phare,
À cette ambition qui me prédestine,
Elle me dispose en mes derniers retranchements,
Irise mes ombres.
En cette occurrence,
Par ce fait,
Je me détourne un instant d’une lointaine déréalisation,
Par le moyen d’une ultime exclamation,
Je romps mes entraves,
J'arrime les amarres.

Survivance
5

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Un poème qui surgit ainsi , se cristallise en voeux et s'arrime sur un côte rocheuse .
Je vous souhaite un beau et bon voyage .

·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Incroyable ce qu'un sandwich peut déclencher.
J'ai pas encore compris pourquoi tu t'entête à classer tes Ttc dans la rubrique "nouvelles". En concours, ça diminue la concurrence, mais en libre ?

·
Image de Survivance
Survivance · il y a
Parfois je les classe dans poème, d'autre fois dans nouvelles et d'autre fois je ne sais pas où les classer. C'est pour cela que je les classes dans TTC. La raison étant que mon créneau d'écriture est surtout la réalité et le vécu dans une langue soutenu le plus possible. Pour les concours, cela fait déjà trois fois en l'espace de deux ans que je suis sélectionnée dans les TTC et la dernière fois ce fut pour les 70 ans des droit de l'homme.

Merci pour le commentaire.

·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Ça doit-être le bordel chez toi ☺☺☺
·