À bientôt, mon amour…

il y a
1 min
513
lectures
37
Finaliste
Jury

Membre des Noires de Pau depuis 2009 et auteure sur Short Edition depuis 2012. DANS LE GRAND PRIX D’ÉTÉ : « PAS LA MER À BOIRE » « UN PRINTEMPS SPÉCIAL » (sonnets) « L’ORAGE  [+]

La revoir... Ô délice ! J'en frémis. Je me languis d'elle, de son corps parfait. Nous étions seuls sur le rivage, comme chaque soir, parlant de notre travail, de nos lectures. Elle s'est assise sur le sable. Elle m'a dit : « Ne regardez pas », et puis : « Vous pouvez maintenant ». Stupeur ! Odile remontait sa robe, et goûtait de ses orteils la fraîcheur de l'eau ! Elle était jambes nues !
Sur le sable, ses bottines regardaient le large, ses bas étaient sagement pliés. Je me suis détourné pour cacher mon désir. Je l'ai trouvée d'une audace folle...

Mais qu'est-ce qui m'a pris ? Que va-t-il penser ? Une folle ! Je n'ai pu résister, l'océan m'attirait comme un puits sans fond... L'océan, ou Lucien ? Lucien... Était-ce une raison pour lui montrer mes chevilles et lui permettre d’ôter le sable de mes pieds en ruinant son veston ? Des frissons me parcouraient les membres, mon ventre irradiait sa douleur. Si c'est cela qu'on appelle le désir...

Je l'ai revue. Elle m'a tendu sa bouche, a offert à mes doigts ses seins masqués par la flanelle de sa robe. J’avais ouvert l’école pour la voir seule, sous prétexte de lui donner des livres pour la rentrée. Elle n’a rien soupçonné... ou peut-être que si ? J’ai vu la lueur amusée de son regard. Je lui ai pris un baiser mais elle ne m’a pas repoussé. L’attente est insupportable. Tout mon corps me fait mal.

Lucien m'a embrassée. Il m'aime, c'est certain. Je tremble, j'ai froid, je voudrais qu'il me touche encore, qu'il caresse ma peau nue. J'ai honte, je voudrais disparaître. Qu'ai-je fait ?
Pourquoi suis-je fière d'être désirée, heureuse de ses gestes insensés ? S'il ose, s'il me déshabille, je serais capable... J'ai rêvé cette nuit qu'il déchirait mes vêtements et que je lui cédais. Je me suis réveillée bouillante, pantelante de désir. Je crois que je vais en mourir.

Je n'ai pas pu assurer la rentrée d'octobre. On a rappelé le vieil Octave pour me remplacer. Deux mois déjà que sur la place du village le tocsin nous a glacé les sangs malgré la fournaise.
À la caserne je ronge mon frein. Sur le front l'ennemi sera plus facile à combattre que le manque d'elle qui me torture jour et nuit. On ne fera qu'une bouchée des Boches. Pour Noël, on sera rentrés au pays. Odile m'appartiendra enfin.

37
37

Un petit mot pour l'auteur ? 37 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Cours et intense, ce récit polyphonique ! Je suis tombée par pur hasard sur cette très très courte nouvelle. En cherchant l'oeuvre "A bientôt" du prix RFI, ton texte est tombé en première suggestion. Comme Aurélien (ça alors! marre de toujours passer derrière lui avec 8 mois de retard xD), j'étais surprise de voir le texte flouté ! C'est vrai qu'il n'y a rien d'outrageant dans tes descriptions, voire de quoi laisser frustrés ceux qui seraient venus à la recherche d'érotisme explicite ! Mais bon, avec le prix "Livre en tête", c'est tous dans le même panier !
Il faut tout de même reconnaître la qualité de l'écriture (pour changer des autres commentaires que je laisse sur tes nouvelles), sans parler de cette triste chute qui rappelle la désillusion des soldats empêtrés dans la boue, le froid et le sang pendant bien plus longtemps qu'ils ne le pensaient...

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Amusant en effet de voir ce texte bien innocent flouté. Ce n’est pas du Daniel Glacis c’est rien de le dire, lol, et je m’étais crue un peu obligée de relever le défi du texte érotique de livres en tête sans en avoir réellement les compétences.
D’ailleurs je n’ai jamais rien gagné comme prix dans ce concours sauf les très agréables invitations aux soirées de lecture qui avaient lieu à l’époque à Paris et auxquelles les finalistes étaient conviés.

Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
C'est déjà pas mal ! Est-ce que tu y as mis les pieds ?
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
J'ai été surpris de trouver un texte estampillé "érotique" dans ta sélection, Fred ! Bon, en définitive, c'est un peu fort comme appellation, pas besoin de flouter le texte pour les moins de dix-huit ans :)
Agréable à lire en tout cas !

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
J’avais écrit ce texte pour le concours « Livres en tête » auquel Short edition s’est associé pendant plusieurs années. Il y avait toujours une catégorie « érotisme », là c’est de l’érotisme soft mais ils l’ont flouté quand même.
À l’occasion de ce concours les finalistes étaient invités à des soirées de lectures de textes par des professionnels de la lecture à voix haute de « Livres en tête » à Paris. Les lauréats étaient révélés à la fin de la soirée. Je n’ai jamais gagné mais les soirées étaient passionnantes.
Merci Aurélien d’avoir continué l’exploration de ma page jusque quelques années en arrière et merci pour ton commentaire élogieux !

Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
C'est fou le nombre de bonnes idées que Short à en fond de tiroir... Merci pour cette précision intéressante, Fred :)
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Tu étais le 500ème lecteur Aurélien ! Dommage que Short ne donne pas des bons points aux 500ème ou 1000ème lecteur :-)
Oui c’est fou le nombres de projets agréables abandonnés : Livres en tête, le Calendrier de l’Avent, les Tandems. Mais il y a de nouveaux projets, exemple les Court et noir, le salon du livre...

Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Cool, heureux d'être le 500ème :)
Image de Sophie Dolleans
Sophie Dolleans · il y a
Oups...il est encore temps, j'avais oublié de voter...et +1 !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Quel beau texte Fred ! Oui, je comprends mieux la sensualité suggérée. C'est une belle histoire et je n'ai pas envie de me dire que la guerre les sépare...Il y en a qui en sont revenus non ? :)
Image de Nicole Rousseau
Nicole Rousseau · il y a
J'aime l'idée des deux voix narratives, et puis l'histoire suspendue pour cause de guerre. Mais je reste un peu sur ma faim. Il manque un truc, je ne sais pas...
Mais je vote pour les deux raisons ci-dessus et parce que c'est joliment écrit.

Image de Marcel Trevit
Marcel Trevit · il y a
Octave, Odile, Lucien, tocsin, beau voyage dans le temps et dans libidos...
Image de Hélène Juillié
Hélène Juillié · il y a
le style est toujours impeccable et mérite largement un vote, par contre, le très très court se prête, à mon avis, mal "aux fugues amoureuses" (l'une répondant à l'autre), le texte aurait mérité plus de développement ...
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Hélène pour votre commentaire. Assurément un texte plus long m'aurait inspirée mais l'exercice était de le clore en 400 mots. Merci d'avoir voté.
Image de Sandra Bartmann
Sandra Bartmann · il y a
Sur le fil entre subtilité et érotisme... exercice difficile. Bravo Fred!
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Une nouvelle voix. Pour l'écriture...Par contre , je ne suis pas convaincu par l'érotisme
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Eh oui, MiraJe, je plaide coupable! Qui écrira une plaidoirie pour moi ? ;-) merci pour ton vote!
Image de Pierre Gravagna
Pierre Gravagna · il y a
Subtile construction, le 13 c'est moi. A Marseille on dit "Treize reste raide", j'espère que ce ne sera pas vrai.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Amusante expression, surtout dans ce contexte! Merci Pierre pour votre vote et que le score suive votre conseil de ne pas en rester là.

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

La Bretagne

Wynn

15 août 1606, Combrit, Bretagne, dans un champ de blé
La terre est lourde, le soleil cogne contre sa nuque. Encore et toujours, inlassablement, dans cet immense champ. C’est... [+]