Thierry Mulot

J'aime les gens.
Je hais l'humanité et pas mal de ses représentants
En particulier les toreros, les admirateurs des toreros, les gens du cirque, les dresseurs de dauphins, les chasseurs, les pêcheurs, les nazis, les nazillons et autres violents de tout poil.
Mais je n'ai rien contre les poils...

5 abonnés

Poèmes

Haïku-lturel

Voici la saison des haïkus
Qui sont à tous les coins de rue
C’est peut-être une migration
Où le temps de... [+]