Image de Richard Bresson

Richard Bresson

"Autoportrait d'un inconnu" lauréat, merci à tous.
Richard

175 abonnés


À LA UNE
Nouvelles

"You are not alone"

D’un revers de manche elle lisse les larmes qui sans retenue fuient ses yeux. Elle est heureuse, mais elle pleure. Elle traverse les pièces de l’appartement comme un papillon prisonnier, tapotant... [+]


Très très courts

Jour de cuite

L'impact des gouttes sur le métal martyrisait ma migraine. Mes jours de cuite commençaient toujours dans un bar et s'achevaient dans la salle de dégrisement où Ève venait me récupére... [+]



Court et noir 2017
Nouvelles

C'est rien tout ça

Je partageais la chambre avec un vieil homme. D'habitude, dans les hôpitaux, on essaye de ne pas mélanger les âges, m'avait dit l'infirmière, mais parfois on ne peut pas faire autrement, trop de... [+]


Qualifié
Grand Prix Printemps 2017
Très très courts

Unlucky était son nom

— Que me dites-vous là, shérif ! Lucky Luke tombé de cheval ? Le sien, Jolly Jumper ?
— Non, un alezan âgé, chétif. Désarçonné en un clin d'œil ! Impensable, le... [+]



Lucky Luke 2017
Poèmes

Doutes

J'ai perdu ma poésie, dernière trace
Du temps innocent de l'enfance.
Le sérieux m'envahit, brume tenace
Du temps... [+]


Nouvelles

Dans un parc

L'automne abandonnait le grand parc et les arbres se dénudaient lentement jetant feuille à feuille leur flamboyante beauté à terre. L'une d'elles caressa l'air dans une dernière courbe et vint se... [+]


Poèmes

Il, comme chez eux

Il n'a jamais aimé les haies taillées
Encore moins le gazon dressé et les arbres rangés
Oui, mais chez lui, c'est comme ça... [+]


Poèmes

Un à un...

Un à un, la vie rend ses jours à la mort
Et les hommes cherchent sans relâche
Comment au temps ôter ce sort
Qui de... [+]


Très très courts

Rêve de plage - coquinerie

Vous dormez sur la plage, le dos calé dans les grains de sable, les bras en croix. Le soleil assoupit votre peau, la brise de mer se promène sur votre corps, caressante, curieuse. Vos seins se... [+]



Livres en Tête 2016 - Bordel ambiant
Très très courts

Le pont des paumés

Genoux à terre, bras enserrés autour du corps, il se camisole. Ses larmes hésitent, son regard se perd dans l'invisible. Ses prières mordent ses lèvres, s'envolent, déjà regrets.
Imploration... [+]


Poèmes

"Déclarement"

Je déclare, nous déclarons
Ensemble nous aimerons.
Dans l'article, libres et égaux,
Je suis, tu es, sans distinguo,
Je... [+]