Image de Alain Maréchal

Alain Maréchal

Alors il prit sa plus belle feuille, la bleue, celle qu'il n'employait que les jours de nuit sans lune. En guise de craie, un bout d'étoile, tombé un soir de pluie de ses yeux si forts. Sa main creusait des lignes et des courbes, blanches pour la plupart, mais Dieu qu'elles étaient douces!
Merci à vous de me donner l'espoir....

œuvre
à la une
TRÈS TRÈS COURTS 
 Drame   Société    1 min 441 lectures 268 voix
Je me penche sur une table où sont rangés des verres, une carafe ventrue, ambrée, Jack peut-être ?
Au sein de l’intime, mon âme prend l’air. J’allume une Camel,... blonde, avale ... [+]

En compétition
Grand Prix Hiver 2019
TRÈS TRÈS COURTS
179   153 lectures
Je suis retourné dans la rue des lilas hier soir. Ta rue. La lumière du jour m'a menti et j'ai vu ton ombre derrière les rideaux. Fantôme...
Le parc est à l'abandon, la balançoire cassée ... [+]

La Matinale en cavale 6ème édition - Très très court
NOUVELLES
466   1580 lectures
J’avais besoin d’une douche, et d’une bière. La clim du pick-up, terrassée par une crise cardiaque, se la jouait « Simoun ». Depuis vingt miles environ, des panneaux géants ... [+]

Finaliste - Sélection Public
Grand Prix Hiver 2018 - 2019
TRÈS TRÈS COURTS
274   952 lectures
Un jour j’ai vu Dieu au travers de ton jogging serré sur le fil de tes jambes, qui en disaient long sur ta capacité à courir pendant des heures. Il marquait d’une ... [+]

Qualifié
Grand Prix Automne 2018
NOUVELLES
921   1241 lectures
Grand-mère est morte un matin d’automne, me laissant des tonnes de regrets et sa maison du bord du lac. Elle s’était brouillée avec ma mère alors que je n’avais que treize ans, je ne ... [+]

Finaliste - Sélection Public
Grand Prix Été 2018
TRÈS TRÈS COURTS
201   213 lectures
Peux pas blairer les ‘rosbifs’. Leur air suffisant m’agace. Alors, ce week-end à Londres, inutile de vous dire que je commençais à en avoir ras le bol. Ma copine avait fait la connaissance de... [+]

La Matinale en cavale 5ème édition - Très très courts
POÈMES
135   95 lectures
Femme potiron
de roux et d'ocre, muscade
en été indien


Prix Haikus Automne 2017
POÈMES
99   73 lectures
Mandarine d'or
espièglent tes grands yeux, chuuuuut
sourire sucré


Prix Haikus Automne 2017
POÈMES
122   74 lectures
Reine des reinettes
lamelles dorées réveillent
ta candeur sucrée

Prix Haikus Automne 2017

916 abonnés

Image de PhilshycatImage de Sylvie LoyImage de LénaImage de ZouzouImage de Rellum59Image de HarukoSanImage de Alain AdamImage de HuppefasciéeImage de Fred PanassacImage de Charlotte TalonImage de AdonisImage de AnreyImage de Didier PoussinImage de MirajeImage de EvadailleursImage de Isabelle LambinImage de BrocéliandeImage de J.M. RaynaudImage de Laetitia ÉcrivaineImage de Sandi DardImage de Zutalor!Image de MoonathImage de Luc MichelImage de Chantal Le Grand Voir +
pour laisser un message à Alain Maréchal