Image de Philippe Ribaud

Philippe Ribaud

Voici mon par-cours : Scieur de long, au long cours ; dans le pays de ma mère les villages ont des noms à rallonge mais se terminant souvent par -cour. Je suis contre la chasse à courre à cor et à cri et je prends des cours d'échasses (encore à l'écrit). Atteint très jeune par un virus Oulipo, je me soigne avec des racines locales mais une rechute de Kdickite aigüe menace bien vite mon intégrité.


À LA UNE
Nouvelles

La vie de Vincent

Vous comprenez, tout a commencé sur une route, quelque part au nord de la Bourgogne, une nuit d’automne. Je ne roulais pas très vite parce qu’il y avait du brouillard et parce que mon père... [+]

Lauréat - Jury Grand Prix Été 2013
Recommandé Par Short Édition
Nouvelles

Salto grande

Etrangement nos frissons étaient rassurants.
Il y avait ce pays où les glaciers battent en retraite au bout des fjords du sud. Il y avait ces couples de perruches qui se projetaient en touches... [+]

Nouvelles

Rue Dormante

En fait c’est son grand père qui l’avait baptisée Philomène parce que sa mère était morte en couches et n’avait pas eu le temps de se préoccuper de lui trouver un prénom, tout comme elle... [+]

Nouvelles

Héritage.

Mesdames et messieurs, représentants du groupe Alpha, nous sommes devant vous virtuellement, à cet instant à la suite d’une grande et belle histoire d’amour.
Amou... [+]

Qualifié Livres en Tête 2013 - Plaidoiries Imaginaires
Nouvelles

Le Nouveau Gris

Ray Pasten Haag filait comme le vent sur les canaux gelés.
Moi, j’avais toujours su qu’il avait quelque chose de spécial.
Ce jour-là, c’était le jou... [+]

Qualifié Livres en Tête 2013 - Athlettres
Nouvelles

Concession perpétuelle

C’est un cimetière non pas marin, mais un cimetière ligérien. Sa pente assez forte, si on la suit du regard, vous plonge dans des gorges obsédantes comme peut... [+]

Qualifié Grand Prix Automne 2013