Image de Patrick Devillé

Patrick Devillé

J'aime Baudelaire comme un bateau enivré d'absinthe, comme son Albatros perdu sur le pont du voilier. J'aime le surréalisme, "La Beauté sera convulsive ou ne sera pas" Nadja, A Breton. J'aime aussi un autre Charles, différent ? Pas si sûr. J'aime Bukowski dans tous ses textes. Enfin, "Je suis d'une sensibilité absurde, ce qui érafle les autres me déchire." G Flaubert

12 975Lectures sur ses œuvres

Ses abonnés


À LA UNE
Poèmes

Carthage

J'ai vu autant de corps nusQu'il y a de chandellesA Sainte-Sophie.J'étais un nuageA la recherche de sa plage.Enfoncé dans mon ... [+]

Poèmes

Bukowski a raison

Les jambes des fillesSont des étoilesToujours admirées.C'est un sortilège,On ne peut y échapper. Belle inconnue,Quand je t'ai ... [+]

Poèmes

Enfant terrible

J'ai tour à tourContemplé les seinsPetits et gros,De toutes les formes,De toutes les humeurs,Debout, couchés,A l'envers, pa ... [+]

Poèmes

La digitale

Il y a une déchirureQui lézarde mon cœurEt m'éloigneDe l'étoile énigmatique,Je ne crois plus.Je suis né en Mai Dans le ... [+]

Poèmes

Juste un sourire

Fais moi un sourire,
Juste un seul sourire
Se dessiner sur ton visage,
Voir s'illuminer tes yeux,
Et s'entrouvrir tes ... [+]

Poèmes

Tous les matins du monde

Ca recommence chaque jour,
Dès six heures si tout va bien,
Un rituel forcé.
Saut du lit,
A la douche,
Monotonie
Se mire ... [+]

Poèmes

Indifférence

D'un matin, un autre.
Indifférence crasse à la gare,
J'ai vu son visage émacié
Comme un "i" minuscule
Déjà près ... [+]

Poèmes

Oh my God

Oh my god,
J'ai vu ses seins
A peine dissimulés,
Derrière mes Ray-Ban,
Derrière sa chemise.
Ils se mouvaient ... [+]