Image de Obed Mwilambwe

Obed Mwilambwe

Jeune congolais , juriste en formation, amoureux de la lecture et de la littérature! Vaillant combattant contre l'injustice , passioné par la culture, polyglotte, activiste social??.

242 abonnés


À LA UNE
Nouvelles

Pourquoi j'ai tué mon père africain ?

Toute histoire commence un jour, quelque part. Rendons nous dans le berceau de l’humanité ,précisément dans sa partie orientale ,au bord de l’océan Indien ,pour faire connaissance d’un état... [+]


Jeunes Écritures AUF RFI 2019
Très très courts

LE CONFINEMENT À KINSHASA PARTIE 5.

Aux bruits harassants de l’énergumène, dans ce bal poussière d’une ville bruyante emportée par le non-respect du temps de son annonciateur, Kinshasa se réveillait de son sommeil, comme Lazare... [+]


Très très courts

L'Africain et la foi.

J’ai vu le jour dans l’obscurité épaisse des nuits silencieuses africaines. Mes ancêtres ont connus le même Dieu que moi d’une manière actuellement différente. Depuis que le temps a... [+]


Très très courts

LE PEUPLE

Le peuple! Celui qui prétend détenir la voix de Dieu. Celui qui s'en fiche quand tout va mieux, en espérant d’une vie au-delà des cieux! Cet ensemble d'humains vivant en société, ennemi et ami... [+]


Nouvelles

DIEU EST NOIR

L'Afrique! Ce continent noir, pauvre, affamé, volé, violé, pillé sous les yeux immobiles de ses dictateurs. Voici le drame que constate l'occidental. Le noir, depuis une longue demi-dizaine de... [+]


Nouvelles

LA SURPRISE DU SIÈCLE

Sur terre, il drache à l’infini, au rythme irrégulier, au son belliqueux, un malheur malodorant. La vie est à l'oubli, saccadée, saccagée par la malédiction. Du haut du ciel, nombreux crient... [+]


Nouvelles

LE RÊVE TORONTOIS

LE RÊVE TORONTO
L’amour c’est de la physique, le mariage c’est de la chimie. Un de ces soirs en confinement noir, il lui disait : «jusqu’à cinquante ans je t’aimerai». La belle... [+]


Très très courts

Les pleurs sans fin d'un africain

Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés ? Peut-être les deux.Le soleil d’orange couleur luisait d’une clarté dans l’atmosphère crépusculaire de Lubumbashi, Nkulu s’était... [+]


Jeunes Écritures AUF RFI 2020
Nouvelles

LE CONFINEMENT À KINSHASA PARTIE 4

Le temps avançait sans s’arrêtait, les pages de la vie se tournaient, des mains tremblantes de cet attristé confiné. Jusque-là tout était comme d’habitude, jusqu’au moment où ce héraut... [+]


Nouvelles

LE CONFINEMENT À KINSHASA PARTIE 3

Debout sur le perron, j’y passais un quart d'heure dans mes pensées à fouiner et repenser à toutes ces âmes aimées! Mais hélas, l’imaginaire me quittait de ce retirement me ramenant à la... [+]


Nouvelles

LE CONFINEMENT À KINSHASA PARTIE 2

La ville glissait dans la nuit par une soirée fraiche étoilée. La chaleur fit sa journée brulant les riches de GOMBE et les pauvres mal aimés de la cité! C’était un certain vendredi plongé... [+]


Nouvelles

LE CONFINEMENT À KINSHASA PARTIE 1

Ce fut un mercredi, Il y'a de cela un couple de semaines que nous nous retrouvions dans cet atmosphère indescriptible qu’est le confinement! Tel un repos brusque mais aussi spontané, prévisible... [+]


Très très courts

Dans l'âme de Kinshasa

BOYEYI BOLAMU NA KINSHASA! (Bienvenue à KINSHASA) l’annonce de cette communication réveillait MISHKAEL, touriste de nationalité russe précisément sexagénaire, ayant toujours rêvé de foule... [+]


Portez haut les couleurs ! 2020