Image de Nicole Rousseau

Nicole Rousseau

J'écris au petit matin,

entre nuit et jour, quand les mots ont chanté pour me réveiller et veulent sortir se promener, du bout de ma langue à la pulpe de mes doigts.

Je les jette sur un carnet,

Ils se regardent et se saluent, se choisissent ou se toisent, mon crayon ne court pas assez vite, certains s'esquivent et ne reviennent pas. Tant pis pour eux.

Ne reste que le début d'une histo

1 abonné

Nouvelles

Terres douces

À la citoyenne Pétronille Félix, rue du Pont Ginguet de Moulins.
Du bayou Pierre Part, le trente de fructidor de la onzième année républicaine
Ma bonne maman,
En vous écrivant... [+]

Nouvelles

Cette femme-là, mon vieux, elle est terrible !

— Bonjour monsieur, vous vous souvenez de moi ?
Oh que oui qu'il s'en souvient Jésus, de la voisine excédée par le coq. La dernière fois qu'elle s'était pointée, Maria lui avait... [+]

Finaliste - Public Grand Prix Hiver 2014
Recommandé Par Short Édition
Nouvelles

Trou de mémoire

Je suis arrivée en janvier, parmi les quelques cartes de vœux qu'il reçoit parfois.
C'était une journée douce et brumeuse, une journée d'automne alanguie au... [+]

Qualifié Grand Prix Hiver 2014
Poèmes

Dream

J'ai fait un rêve
et tu t'y trouvais
je marchais
tu surgissais au coin de la rue
on ne s'était jamais vu
jamais... [+]

Très très courts

Vendanges tardives

J'en ai trouvé un autre, dimanche, sur le talus, à la lisière du champ.
Dès que l'on peut, on monte tailler les ceps, jusqu'à la lisière de barbelés. On met nos blouses, et pendant quelques... [+]

Lauréat - Jury Grand Prix Hiver 2014
Recommandé Par Short Édition