Image de Narbah

Narbah

Pour faire court, je n'ai rien à dire, et pour n'oublier personne, je remercie tout le monde.


À LA UNE
Poèmes

Au son du koto

Au son du koto
geisha nue sort du bain
le feu haïku

Qualifié Prix Haikus Été 2015
Poèmes

Entre deux eaux

Je suis dans le paradoxal
Des nappes de brouillard jaunes flottent dans un espace sidérant
Dans ce magma fangeux s'agitent de... [+]

Très très courts

Mon ami Félix

Je donne une conférence sur le vin à des cadres de Toyota, à Nagoya.
Presque trente heures aller-retour en classe affaire, deux journées et trois nuits au Japon.
Un gros chèque, mais beaucoup... [+]

Qualifié Grand Prix Automne 2015
Poèmes

Une ombre qui danse

Une ombre qui danse
le chat est sur le comptoir
la bougie qui bouge

Qualifié Prix Haikus Été 2015
Poèmes

Feuille couleur feu

Feuille couleur feu
courant le courant des flots
bruissement très doux

Qualifié Prix Haikus Été 2015
Très très courts

Mourir, dormir…

Je suis un type formidable, bien plus grand qu'Orson Welles, lorsque je déclame en tournant mon regard vers l'intérieur :...Y a-t-il plus de noblesse d’âme à subir la fronde et les flèches... [+]

Nouvelles

Lettre à mon Oncle

Mon cher Oncle,
ce n'est pas sans une émotion certaine que je me tourne vers toi alors que la vie me demande de faire un choix engageant mon avenir tout entier. Rassure-toi, il ne s'agit pas de te... [+]

Nouvelles

Elle était coupable

La fille le suivait discrètement, le regardant de dos dans l'allée mouillée.
Il se retourna enfin, juste sous le petit réverbère. Son visage n'avait rien de particulier. Il était vide de... [+]

Très très courts

Dépèche AFP - Samedi 9 Juillet 2022. 22h34

- - - - – - - – - - - – – - – – – – – – – – – – – – – – – – – –
Dernière minute. Dernière minute. Dernière minute. Dernière minute.
- - - - – -... [+]

Très très courts

Comment je suis parvenu à lire Ulysse de Joyce.

On était à la fin du mois d'août. Je n'avais pas très chaud au cœur.
Alexia devait me rejoindre en avion à Calvi. J'avais pris ma voiture et loué une cabane isolée en plein maquis pou... [+]

Poèmes

Tout le monde décembre

Elle s'appelait Arine
Tendre comme une polonaise
Chopine comme une tartine
Beurrette de Tataouine
C'est pas de chance mais... [+]

Très très courts

Vers le nord

Je suis allé au bout du monde.
Je voulais échapper au bruit des angles morts que ma gorge serrée m'obligeait à avaler jour après jour, au risque de m'étouffer. Je pensais que là bas, sur ces... [+]