Image de Muriel Roland Darcourt

Muriel Roland Darcourt

J’écris depuis toujours, des petits textes, et des plus longs. J’aime capturer des fragments de vie en me laissant guider par un rythme, des respirations. J’imprègne mes récits de ressentis, mes mots sont mes émotions.
www.murielroland.com

417 abonnés


À LA UNE
Très très courts

Sous le même ciel

Ma douce amie,
Je ne serai heureux qu’en étant certain que tu vas bien.
Vois-tu, ces temps maudits n’auront pas raison de mes pensées, et je voudrais que tu saches combien je suis fier de... [+]


Très très courts

Conversation Virtuelle

J’ai perdu l’homme de ma vie.
J’te raconte ?
On avait rendez-vous. Un rencard sur Messenger. Ma plus grande honte.
Il m’avait dit, écoute, j’aimerais te voir mais ce n’est pas... [+]


Qualifié Grand Prix Printemps 2019
Très très courts

Le Banc

Elle est assise sur un banc, elle regarde les passants au travers de ses larmes.
La neige tombe en même temps que le jour et elle reste là, au milieu de la cohue, de cette rue remplie du... [+]


Qualifié Grand Prix Hiver 2019
Poèmes

L'Apparition

Dans le feu consumant qui ravageait la toile
Par cette nuit austère faisant taire les étoiles
Au gré des pages qui... [+]


La Matinale en cavale 6ème édition - Poèmes
Très très courts

15 ans... L'âge où tout était possible ?

On ne pouvait pas sortir la nuit. Ni partir comme ça, à l’autre bout du monde.
On se devait d’obéir aux parents, aux professeurs, chaque fois, chaque seconde, à ceux, fascinants, qui... [+]


Qualifié Grand Prix Hiver 2018 - 2019
Nouvelles

La Gare

Y a Ahmed qui passe son balai dans tous les recoins dès 6 heures du matin.
Il a aussi une grosse machine, Ahmed, qui lave le sol et qui fait un bruit terrible. L’autre jour, elle est... [+]


Finaliste - Public Grand Prix Hiver 2018 - 2019
Très très courts

Charles et Jean

Charles, tu n’as pas lu mes lettres, celles que je t’ai écrites dans le RER B. Que j’ai éparpillé au gré de mes voyages, sur cette ligne que tu connais, que tu fréquentes, et où... [+]


RATP Les 40 ans du RER
Nouvelles

Ma place dans le bus

D’abord j’ai 89 ans. Ça c’est un fait. Une réalité funeste qui me crache à la gueule l’idée de ma jeunesse perdue, enfin physiquement, parce que dans mon cœur j’ai toujours mes 18... [+]


Qualifié Grand Prix Automne 2017
Très très courts

L’open space

Entre.
Prends ta place.
Installe-toi. Derrière ce bureau, identique à tous les autres.
Sors tes affaires et commence à travailler.
Qu’est-ce que tu dois faire ? Comme chaque jour. Ne... [+]


Qualifié Grand Prix Automne 2015
Très très courts

Je sais, Pa'

Je t'ai vu, devant un tableau noir, faire le décompte des jours.
Il s'agissait, disais-tu, de la date à laquelle je devais m'émanciper. Voler enfin de mes propres ailes, quitter le nid douillet... [+]


Finaliste - Jury Grand Prix Eté 2015