Marc O.

Aimanté par l'infini profondeur des configurations... Je tourne autour de la poésie... mais de sa superbe (intouchable) elle me toise ... vexé je l'ignore... Puis allez savoir, mon innocence maladroite doit lui manquer ... elle revient sur la pointe des pieds ... Moi à nouveau l'admire, trop, mal... lui donnant une raison de me fuir ... un prétexte pour ensuite, encore, toujours nous retrouver.

1 abonné


À LA UNE
Poèmes

Les Fragments du renouveau

La terre renaissante irrigue le jardin
Courtise la rosée, réveille le matin
Le masque de l’hiver dans un linceul repose... [+]

Finaliste - Jury Grand Prix Automne 2013
Recommandé Par Short Édition
Poèmes

Métamorphose

A l'amorce des yeux qui baillent
Apaisés au bouton d'une rose
Les rêves germent au soupirail
Bourdonne la... [+]

Poèmes

Laver

Ma poésie
Chute dans les failles de justesse
Faute de trop plein ou de pas assez
Alors je la laisse de... [+]

Poèmes

Haut de sa faiblesse

Etre profondément soi-même

De toute sa hauteur
De toute sa faiblesse

(Avec l'insouciance de la peur abolie)

C'est étrangement cultiver l'indifférence 

Laissons la peine aux ambitieux