Image de Laurence DEBRIL

Laurence DEBRIL

77 abonnés


À LA UNE
Très très courts

Le bigoudi

La porte de l’ascenseur s’ouvre dans un grincement suspect. Oh, le joli petit couple du sixième. Elle — Coralie ? Rosalie ? Impossible de se souvenir de son nom — la salue dans un sourire... [+]

En compétition Grand Prix Printemps 2021
Très très courts

La fille qui n'était plus myope

J’avais déjà plusieurs fois expliqué à Albert à quoi ressemblait le monde à travers mes yeux. Cette dilution maximale des contours, des formes, des gens, ces limites gommées, cette perception... [+]

Qualifié Nouvelles Renaissances 2021
Très très courts

Seule

Elle n’avait plus de dents, elle n’entendait plus, elle ne regardait plus la télévision. Elle n’avait rien avalé depuis un an, pas même de l’eau, car le moindre aliment ou liquide risquait... [+]

En compétition Grand Prix Printemps 2021