Image de Korete

Korete

247 abonnés

Poèmes

Le stock de noisettes

Le stock de noisettes
est fait. L'écureuil roux peut
attendre l'hiver


Prix Haikus Automne 2016
Très très courts

Au p'tit bonheur la manche

Je m’extirpe du sommeil alors qu’il fait encore nuit. Dans mon métier, on se lève tôt. On se passe des soirées de fête et de toute vie sociale. On mène une vie d’ascète pour la... [+]


Livres en Tête 2016 - Lever de bonheur
Très très courts

Un chat dans la gorge

Les p’tits vieux ! Elle les détestait. Tous ! Ces décrépitudes chancelantes dont les doigts aux ongles ébréchés s’accrochaient encore à la vie. Leurs radotages sempiternels ... [+]


Nouvelles

Le cadet de ses soucis

« Gouzi gouzi gouzi. »
Elle est devenue gaga.
Elle ne l’aime plus.
Léo frotte sa joue encore brûlante tout en pressant Jeannot contre son cœur. Des larmes silencieuses, des larmes... [+]


Nouvelles

Emile Marceau

— Votre nom ?
— Je... Je ne me rappelle plus.
De l’autre côté du guichet, une paire de lunettes épaisses se braqua sur lui, irritée.
— Vous ne vous rappelez plus de votre... [+]


Qualifié Grand Prix Printemps 2016
Poèmes

La chandelle

Tendre tête à tête
Diner au son des violons
Ainsi fond, fond, fond


Prix Saint-Valentin 2016
Poèmes

Les herbes folles

Le vent voltige vivement
Dans tes cheveux
Je me blottis tout en fermant les deux yeux.
Le vent voltige dans nos cheveux... [+]


Très très courts

Faut pas pousser grand-mère dans les hosties

François hallucinait. Il ne pouvait en croire ses yeux et pourtant, cela semblait bien réel.
Il avait passé la soirée au mess, comme d’habitude, à boire du vin _ mais il avait aussi longuement... [+]


Prix Bibliothèques Pour Tous 2016 - TTC
Très très courts

Au fils de l'air

Je ferme les yeux.
Je vois Pirouette, la démarche souple, sauter par la fenêtre ouverte, se percher sur la rambarde et rejoindre le toit en trois petits bonds.
« Pirouette ... [+]


Très très courts

Télé croche-pied

« Aurélie, arrête de regarder cette vidéo. Tu te fais du mal pour rien. »
Je hausse les épaules en reniflant bruyamment. De toute façon, avec mes béquilles et mon pied dans le... [+]


Livres en Tête 2015 - En haut de l'affiche
Très très courts

Le rouge et le blanc

Je ferme les yeux, les narines largement dilatées.
Je ferme les yeux et j'ouvre le rouge d'abord. Immédiatement les odeurs m'assaillent, m'envahissent, me montent à la tête, entraînant dans... [+]


Livres en Tête 2015 - Le flacon et l'ivresse