Image de Guy Bellinger

Guy Bellinger

J'ai 70
ans, mais ne le dites à personne. En fait je suis de l'école d'Henri-Pierre Roché, d'abord m'adonner à fond à ma vie professionnelle (j'étais prof d'anglais pendant 40 ans, et ça m'a passionné) ensuite prendre un stylo et écrire, ce que je fais depuis cinq ans (et qui me passionne). J'aime écrire court (et parfois long) et percutant (quand je suis en forme).

758 abonnés


À LA UNE
Poèmes

Téléphonophobie

D'une tare qui de mes proches me vaut l'opprobre
De faire l'aveu il convient que plus ne me dérobe.
Non ce n'est pas pou... [+]


Poèmes

Monochrome

Quand vertes étaient tes années,
Que tu n'étais encore que pâte à modeler
Entre les paumes du temps,
Rien pour toi... [+]


Nouvelles

Cacophonie

6 heures du matin. Tour des Mirabelles.
Ouaf Ouaf Wouah Ouaf Ouaf Wouah !
* * *
Ça a rigolé, gueulé, pétaradé la veille au soir - et... [+]


Poèmes

Eteins-celle

Éteins-celle
Illustre, tu l'es à raison
Ô toi, génie sans comparaison !
Lustre perçant les ténèbres
De... [+]


Nouvelles

Taxis de nuit (troisième partie)

A l'arrière de l'Alfa, il pleure toutes les larmes de son corps, l'ex-Roméo. En même temps, il sent se desserrer l'étau de la camisole immatérielle qui le tenait sanglé au siège. Mû par un... [+]


Nouvelles

Taxis de nuit (deuxième partie)

Le hululement du vent aigre dans les feuillages lui agace les oreilles, sans couvrir pour autant le bourdonnement de la circulation sur l'autoroute. Mais il ne perçoit rien qui ressemble peu ou prou... [+]


Nouvelles

Taxis de nuit (première partie)

Un brouhaha qui va s'amplifiant se boursoufle dans la tête de l'homme, agitant les particules de son sommeil.
Où est-il ?
Quelle heure est-il ?
Le dormeur s'agite. Son esprit... [+]


Très très courts

Du coup

Il y a peu, je tombais sur un texte fort éclairant (et encore n'est-ce là qu'un doux euphémisme), jailli comme une source pure de la plume inspirée d'un philosophe majeur quoiqu'injustement... [+]