Image de Gerard Sandifort

Gerard Sandifort

Handicapé depuis 1990, la poésie est pour moi une manière de sortir de ma léthargie.
Quand on a le cœur qui saigne, il suffit de le laisser couler.
J'écrirais avec le mal des mots, avec le mal des vers et je déposerais, en épigraphe, sur chaque manuscrit de mon vivant, autant de mots d’amour qu'il existera de douleurs en ce bas monde.
Vous voyez… Je n’ai pas fini d’écrire !...
POÈMES
50   40 lectures
L'étreinte du vent
a chassé l'ouate grise
voici le printemps

Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
13   17 lectures
Autour du vieux chêne
serrer fortement mes bras
pour l'aimer tout bas

Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
5   23 lectures
Combien, combien de fois aurai-je pu entendre,
Ce qu'à mon âme insuffle ton humble ... [+]

POÈMES
1   122 lectures
Mendiant d'Augustin
pour s'engourmander l'automne
noisette au jardin


Prix Haikus Automne 2016

88 abonnés

Image de ZouzouImage de Fred PanassacImage de M. IrajeImage de Elisabeth MondoloniImage de Viviane FournierImage de Dominique Alias Suna DescorsImage de Keith SimmondsImage de Dominique HilloulinImage de Marie GuzmanImage de Bennaceur LimouriImage de Epicurien78Image de Alice MerveilleImage de CannelleImage de Chantane P.Image de Yasmina SénaneImage de Pascal PascalImage de Geneviève MarceauImage de Elena HristovaImage de TartofraizImage de Pierre WattebledImage de Patrick PeronneImage de Patricia Burny-DeleauImage de Lammari HafidaImage de Madeleine Duval Voir +
pour laisser un message à Gerard Sandifort