Image de Frederique Patezour

Frederique Patezour

Quand on lit les mots des autres on a tout à découvrir et c'est une surprise à chaque clic ! quand on écrit et qu'on ose partager ses propres mots, on a tout à apprendre et c'est le déclic ! alors, juste merci d'exister.

169 abonnés


À LA UNE
Très très courts

Minou !!!

Dimanche 3 Septembre 2017.
J'ai envie de profiter une dernière fois de la plage de Bray Dunes.
Le bon air avant la reprise confinée dans les bureaux !
Un bémol : le vent.
Pas le vent... [+]


72h 1ère édition
Très très courts

Le labyrinthe

Il était une fois une drôle de grotte dans la forêt de Brocéliande.
Cette grotte avait été fermée au public et plus personne n'avait retrouvé... [+]


Poèmes

Ode à la Bretagne

Quand je t'ai laissé après chaque été sans m'inquiéter de toi qui avais ravalé... [+]


Poèmes

le commencement

Quand la nuit me laisse à mes rêves
et qu'une seule étoile brille par la fenêtre
je m'endors
Seule
aux premières lueurs... [+]


Prix Saint-Valentin 2018 - Poèmes
Très très courts

J'ai voulu m'offrir des fleurs !

Je t'aime moi.
Je t'aime moi la seule et unique confidente de tous les instants, celle à qui je ne cache rien
Je t'aime, moi amie du lever du jour au coucher du soleil, je t'aime d'être toujours... [+]


Poèmes

J'ai dormi trop longtemps

J'ai laissé mon esprit errer malgré moi
J'avais froid
J'ai donné peu de sens à ma vie sans penser à moi
J'ai dormi... [+]


Poèmes

Je ne croyais pas aux anges

Je ne croyais pas aux anges
avec leurs petites ailes dans le dos
Je ne croyais pas être ange
avec mon petit zèle... [+]


Poèmes

Pose ton empreinte

Pose ton empreinte
en douceur et harmonie
sur mes bras meurtris


Prix Haikus Printemps 2017
Poèmes

Couve tes petits

Couve tes petits
pour que jamais ils n'aient froid
dans leurs beaux duvets


Prix Haikus Printemps 2017
Poèmes

Caresse ma peau

Caresse ma peau
saisis mon corps endiablé
tendresse et rondeau


Prix Haikus Printemps 2017
Poèmes

Laps de temps

La mouette se laisse porter par les vents
dirigeant ses ailes
sans contrainte
Elle demeure ainsi de longues minutes
l'oeil... [+]