Image de Françoise Desvigne

Françoise Desvigne

" Je doute de tout, de moi-même le premier. Il est des journées où je me crois sans intelligence, où je me demande ce que je vaux pour avoir fait des rêves si orgueilleux. Je n'ai même pas achevé mes études, je ne sais même pas parler en bon français ; j'ignore tout." E.Z.

17 234Lectures sur ses œuvres

Ses abonnés

Nouvelles

Douce harmonie

Innocente mère, sans le vouloir, tu hésites. Difficile d'accepter ce grand changement, tu es sûrement un peu trop jeune et le silence pèse lourd. Courageusement, tu m'as mise au monde. Tu tiens la ... [+]

Nouvelles

Naissance

Le guide Naissance frappe timidement à la porte du Grand Maître et sur ordre, entre :
- Que se passe-t-il Naissance ?
- Victor ne veut pas naître ! Il a la tête dure !
- Depuis ... [+]

Nouvelles

Superstition

Chaque vendredi, Francine et Jeanne entretiennent les tombes de la famille après le travail. Têtes baissées, les fleurs attendent impatiemment leur visite et dès que le filet d’eau caresse les ... [+]

Nouvelles

Sacro-saint samedi !

Le sacro-saint samedi, mon jour préféré de la semaine, celui où je me démène à faire le ménage, à tondre la pelouse, à laver la voiture de papa. Tout ceci dans le seul but de sortir en ... [+]

Nouvelles

C'était au mois d'août ...

- Écoute bien, dit-elle, c'était au mois d'Août, il faisait une chaleur d'ours dans le commissariat, n'y tenant plus, j'avais pour la première fois ôté la veste de mon uniforme car je ... [+]

Nouvelles

Ecrit thérapeutique d'un patient

La haine. La haine est un torrent de boue qui s'abat sur mes épaules et tente de me descendre six pieds sous terre. N'avez-vous jamais ressenti ce poids ? Si oui, je vous conseille de prendre vos ... [+]

Nouvelles

Le géant de papier

«  - De travers ! Tu raisonnes de travers Antonin ! Tes réponses sortent du contexte ! m'annonce, agacé, monsieur Retors, professeur d'histoire-géographie, devant toute la classe.
Je ... [+]