Epithalames

Poèmes

Pupilles immobiles

Je voulais tracer les courbes de ton corps au pinceau
Repasser chaque partielle, former tes muscles imparfaits et le contour de... [+]


Très très courts

Souvenirs enfantins

Ces belles prunelles brunes fixaient l'horizon. D'une voix douce, elle me dit: -Tu te souviens de lorsqu'on était petits ? Nos parties de cache cache dans le jardin, lorsqu'on allait ceuilli... [+]


Très très courts

Ne pleure pas je t'en prie

Assises sur le carrelage froid, ne pleures pas je t'en pris.
C'est au moment de dormir, lorsque sombre est la nuit tel la couleur de tes iris et que ton teint est pâle comme l'abélia fleurit du... [+]