Fabrice Oopanzi

J’aime la vie et j’aime les gens.
Une carrière en cuisine, une autre en soins... Et ce désir, viscéral, d’écrire les mots/maux de ces personnes rencontrées, de cette vie loufoque qui se joue de nous et qui rit à pleine dent.
Les oubliés, les tragiques, les fous, les cinglés, et cette citation d’Audiard que je fais mienne “ Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”

4 109Lectures sur ses œuvres

À LA UNE
Nouvelles

Je n'aime pas l'eau!

Je n’aime pas l’eau. Je n’ai jamais aimé l’humidité, et je n’ai jamais aimé les vacances à la mer. J’y ai toujours préféré les larges étendues de blé doré de chez nous.
Mais ... [+]

Qualifié Grand Prix Été 2020 - Très très courts
Nouvelles

Par un sentier doré…

Par un sentier doré de Primevères...
Les pieds glissent sur les pierres et les grosses racines qui affleurent du sol. L’air est frais, mais la marche a réchauffé le corps, et la peau suinte ... [+]

Qualifié Short Paysages 2020 - Très très court
Nouvelles

La vengeance de Franck Nolan

C’avait été une journée merdique pour Ted Coleman, comment en aurait-il été autrement de la soirée ?
Ted avait assis son gros cul sur la banquette turquoise. Il y avait autant de ... [+]

Nouvelles

La maison biscornue

C’est une maison de pierre accrochée au flanc de la vallée, et au fond, coule mollement un ruisseau.
Elle eut sa grandeur, autrefois.
Le petit chemin communal est devenu la ... [+]

Nouvelles

Chad is a Hobo

Un à-coup sec puis la colonne de wagons s’ébranle vers le soleil couchant dans un flow de bruits entrechoqués mâts et métalliques lorsque les larges roues rouillées frottent contre les tiges ... [+]