EmelleJie

Sans Dieu, ni maître.

C'était l'hier d'un demain. Un monde étrange où vivent les ombres perdues, elles avaient dans leurs poches toutes les étoiles cueillies dans ce labyrinthe de sang et de peur. Détachées de leur arbre d'air, elles erraient dans une rivière de cendre, de plastique et de nitrate. Moi j'étais là aussi mais comme je l'avais toujours rêvé, invisible, et c'était fin

7 abonnés

Poèmes

La chaise

Voilà ou tout commence et se termine
Du ciel et des paroles d'oiseaux
Que dirai-je aux gens qui m'aiment?
Dans la... [+]

Poèmes

La rêvière

L'eau percée de fleurs
Emporte dans son mystère
A la peau pale de torpeur
Mon rêve sur la... [+]

Poèmes

Alors j'écris

Sur une table être
Les doigts volants
La pluie au coeur
De l'encre coquelicot
Des larmes de ciel
Ça crie... [+]

Poèmes

La soupe à la lumière

C'est la chaleur du dehors...
Des morceaux de ciel
Coupés par les passants
Par les oiseaux
Des miettes de... [+]

Poèmes

J'aime qui je veux

Du bleu au vert
A l'endroit et à l'envers
Qui?
Vous n'êtes qu'une bande de curieux
D'accord
J'aime les... [+]

Poèmes

Imagitube

Je t'ai eu,
Le tic tac de mes yeux
A commencé sa journée
Avant l'aube
Avant la fin de la nuit... [+]

Poèmes

Carton rouge

C'était un jour d'été
Un ciel bleu à nos pieds
A mâchouiller les blés
Dans un... [+]

Poèmes

Bric-à-trac

Il y a un marteau enfonçant des larmes
Multicolores comme des bulles de savon
Au milieu d'un arc en ciel... [+]