Den

J'ai toujours aimé la poésie...
Dans le ventre de ma mère déjà, le chant d'une mésange bleue ou le parfum d'une rose de nuit provoquaient de petits tressautements significatifs.
Plus tard, dans l'éblouissement de ma jeunesse, j'ai rencontré Virgile, Keats, mon cher Guillaume, Lorca, Eluard, Aragon - les Elus- qui m'accompagnent au long des jours de joie et des nuits de peine, ou l'inverse.

97 abonnés


À LA UNE
Poèmes

Itea

Itea
Plaine des oliviers
Des cyprès
Des illusions noires
Itea
Dix ans après
Skelleftea
L’amour des mots... [+]


Poèmes

Chant du chauve

Jamais
Pathétiques
Beautés
Enclitiques
Vous n’inventerez
Pour nous
Rois de pique
Des jeux étouffants
Emois... [+]


Poèmes

RER 72*

Rire à l’ombre jaune des figuiers
Comme rient les cadavres ou les hyènes
Ou les freins d’un train d’ouest qui... [+]